MENU

Défenseurs et joueurs imposants à l’honneur pour les Voltigeurs

Devant être patient en début de séance, les Voltigeurs ont finalement choisi Chase Ellis, un colosse de six pieds un pouce pesant 229 livres, pour être leur premier choix, samedi, lors de la troisième ronde du repêchage qui se déroulait du côté de Shawinigan.

«Non seulement c’est un gros bonhomme, mais il joue comme un gros bonhomme. Il se sert bien de ses atouts. Il ne fait pas que s’impliquer physiquement, il est également capable d’amener une menace offensivement. Il cadrait dans ce que l’on avait besoin pour les années à venir», a exprimé le recruteur en chef des Voltigeurs, Jean-Sébastien Perron au sujet du récent premier choix de l’équipe.

Se décrivant comme un attaquant pouvant se débrouiller dans toutes les situations, le sympathique gaillard était très heureux d’aboutir à Drummondville.

«C’est un rêve qui devient réalité. Ça fait plusieurs années que je regarde le repêchage arriver et d’être choisi par une organisation comme celle-là, c’est irréel», a commenté Ellis, tout juste après avoir revêtu l’uniforme drummondvillois pour la première fois.

«Ça adonnait bien pour nous. Ce n’était pas juste une question de venir combler un besoin (la robustesse), on était rendu-là sur notre liste. On a fait d’une pierre deux coups», a ajouté Perron.

Quant à savoir s’il percera l’alignement dès l’an prochain, le recruteur-chef a tenu à rappeler la congestion à l’offensive des Voltigeurs.

«Je vais m’entrainer le plus fort possible cet été pour me donner le plus de chances possibles de faire l’équipe l’an prochain», a quant à lui lancé Ellis.

Jacob Dion en 4e tour

Ne disposant d’aucun choix en quatrième ronde, les Rouges ont transigé avec les Remparts de Québec des choix de quatrième et septième ronde en 2019 pour pouvoir mettre la main sur le défenseur Jacob Dion avec le 68e choix du repêchage.

Déjà apprécié des dirigeants drummondvillois depuis la saison précédente alors qu’il évoluait dans le midget espoir, Dion a fait suffisamment bonne impression à son saut dans le midget AAA pour forcer la main des Voltigeurs.

«C’était un gros coup de cœur pour nous. Physiquement on se demandait comment il allait s’ajuster entre le midget espoir et le AAA et avec la saison qu’il a finalement connue, il a confirmé les impressions qu’on avait de lui. Il n’a pas le plus gros gabarit, mais il compétitionne bien des deux côtés de la glace, avec une touche offensive qui se démarque des autres», a analysé Jean-Sébastien Perron.

Quant au principal intéressé, il se décrit comme un défenseur mobile qui aime jouer avec la rondelle, sans toutefois négliger l’aspect défensif de son jeu, même qu’il n’hésite pas à jouer physiquement malgré sa petite stature.

«C’est incroyable, c’est une équipe près de chez nous! C’est une formation qui peut se rendre loin l’an prochain. Revêtir ce chandail-là, c’est incroyable, avec tous les bons joueurs qui ont passé par-là», a laissé entendre Dion.

Un autre colosse en sixième ronde

Avec leur sélection de sixième tour, Drummondville a une fois de plus ajouté du muscle à son effectif en choisissant Adam Bowness, un attaquant de six pied qui fait osciller la balance à 190 livres.

«C’est une autre bonne pièce d’homme. On a aimé sa présence au filet. Il aime se placer devant le but et déranger. Il a faim pour les retours de lancer. Il se déplace. Il n’est pas juste gros, il est capable de jouer dans la game», a souligné le dépisteur.

Un air familier

En début de septième ronde, un visage familier s’est ajouté aux Drummondvillois. Kaylen Gauthier, le fils de Denis, a alors été la sélection des Rouges.

«Oui, c’est le garçon à Denis et c’est bien comme ça. C’est le fun qu’ils puissent vivre ça ensemble. Ceci étant dit, il s’est présenté au printemps au pré-camp midget AAA et il a bien fait. On aime sa progression. Maintenant, son défi est de venir faire son chemin chez nous. On n’a pas repêché le garçon à Denis, mais bien Kaylen, qui a un potentiel de devenir un Voltigeur dans le futur», a souligné Perron.

La nouvelle acquisition des Voltigeurs compte de son côté faire son propre nom dans l’organisation qui a aussi vue jouer son père lors de son stage junior.

«Il a eu des records et ça a bien été pour lui. Je veux contribuer et continuer tout cela. Je veux faire mon propre chemin. Je me décris comme un défenseur polyvalent, défensivement très fiable», a relaté le jeune Gauthier.

Commentaires du recruteur-chef en rafale

Noah Wilson, défenseur, #176 : «C’est un défenseur avec du potentiel. Il travaille bien dans les deux côtés de la patinoire. Il a un bon gabarit. C’est un beau projet».

William Trudeau, défenseur, #194 : «Je travaille au sport étude de De Mortagne, j’ai donc pu le voir beaucoup dans les dernières années. Il a une bonne mobilité, c’est un excellent patineur.»

Justin Charrette, attaquant, #200 : «C’est un grand élancé, qui amène de l’énergie. Il aime aller se salir le nez.»

Zachary Boily, attaquant, #212 : «Il a beaucoup de caractère. Il nous a impressionné sur la glace et pendant l’entrevue. Il sait où il veut aller et il a l’intention de faire le step au prochain niveau.»

William Proud, défenseur, #230 : «C’est un bon défenseur des deux côtés de la glace. Il a une bonne mobilité et il fait aussi bien défensivement.»

Jacob Lavallée, attaquant, #248 : «Il a grandit et grossit au cours de la dernière année. Il a les outils pour être intéressant dans les prochaines années.»

Bilan positif

Une fois la séance terminée, le directeur général Stéphane Desroches s’est montré satisfait du travail accompli par son équipe.

«Chase Ellis, il n’y a pas de doute pour nous, c’est un gros bonhomme. Un projet à long terme qui va apporter beaucoup à l’équipe. Il a une personnalité incroyable», a-t-il expliqué.

Ce dernier affirme que peu de joueurs ciblés par les Voltigeurs leur ont finalement échappés. Deux objectifs ont également été atteints avec les différentes sélections, soient de se grossir et d’ajouter de la profondeur en défensive.

«On parlait avec des anciens Voltigeurs qui avaient joué la coupe Memorial en 2009 et ils se souvenaient à quel point ils étaient maganés. On ne voulait cependant pas ajouter des muscles juste pour des muscles, et c’est ce qu’on a fait en repêchant des gars avec de bons gabarits, mais qui peuvent jouer», a-t-il confirmé.

plus de nouvelles
Steve Bégin nommé entraîneur-adjoint des Voltigeurs
Il y a 5 jours
1:28
Famille de pension pour les Voltigeurs
il y a 2 semaines
3:45
Hors-Glace : de l'école à la maison avec Thomas Pelletier
il y a 2 semaines
Maxime Comtois excité que la saison commence
il y a 2 semaines
Repêchage LHJMQ 2018
il y a 2 semaines
Confirmation transaction : Comtois et Lauzon passent aux Voltigeurs
il y a 3 semaines