MENU

Desroches : «De l’expérience et de la profondeur»

HOCKEY. En quête d’expérience et de profondeur dans leur volonté de participer au prochain tournoi de la coupe Memorial, les Voltigeurs ont été très actifs dans le dernier sprint de la période des transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). L’organisation a procédé à cinq échanges, dimanche, avant l’heure limite de midi.

Dans un troc avec le Titan d’Acadie-Bathurst, les Drummondvillois ont d’abord mis la main sur le défenseur slovaque de 19 ans Michal Ivan. En retour, les Rouges ont cédé l’arrière slovaque de 17 ans Oliver Turan ainsi qu’un choix de troisième ronde en 2020.

Ayant aidé le Titan à remporter les coupes du Président et Memorial le printemps dernier, Ivan revendique 12 points (3-9) en 29 parties cette saison. L’arrière de 6 pieds, 1 pouce et 180 livres a représenté son pays lors des deux derniers championnats mondiaux de hockey junior en plus de goûter à un camp professionnel chez les Kings de Los Angeles.

«Ivan est solide dans les deux sens de la patinoire. C’est un défenseur fiable qui transporte bien la rondelle. Il ne défonce pas les bandes, mais il sait prendre sa place physiquement. Dans le vestiaire, c’est un gars qui ne fait pas de vagues», a expliqué le directeur général des Voltigeurs, Stéphane Desroches.

L’homme de hockey a également mis la main sur le défenseur de 18 ans Hugo Savinsky, du Drakkar de Baie-Comeau, contre un choix de huitième ronde en 2021. L’athlète de 5 pieds, 11 pouces et 197 livres natif du Saguenay a obtenu 7 points (1-6) en 28 parties jusqu’ici à sa deuxième saison dans la LHJMQ.

«Savinsky est un défenseur défensif et très physique qui va nous apporter beaucoup de profondeur. Il est prêt à jouer un rôle plus effacé en tant que huitième défenseur. C’est un gars d’équipe incomparable, capable de souder une chambre de hockey», a affirmé Desroches.

En tenant compte de l’acquisition de Pierre-Olivier Joseph et du départ de Xavier Bernard pour Charlottetown, la ligne bleue des Voltigeurs présente désormais un visage complètement transformé. «Notre défensive est maintenant complète. Avec l’arrivée de Joseph, qui bouge la rondelle de façon exceptionnelle, notre relance de l’attaque n’a rien à envier à personne. Tous nos défenseurs sont capables de sortir la rondelle de notre territoire», a souligné Desroches.

Anglehart : «Un dépanneur de luxe»

Déjà bien nantis en offensive, les Voltigeurs ont fait l’acquisition de l’attaquant de 19 ans Rémy Anglehart. En retour, l’attaquant de 17 ans Benjamin Corbeil a été cédé à l’Armada de Blainville-Boisbriand. Deux choix de sixième ronde (2019 et 2020) ont également été inversés dans cette transaction.

«Je suis vraiment excité! Ça fait deux ans qu’on va en finale avec l’Armada. Là, j’ai encore ma chance d’aller aussi loin avec les Voltigeurs», a confié Anglehart au journaliste Cédrik Blondin, de District Sports.

Choix de 10e ronde de l’Armada en 2015, à l’époque où Desroches était dépisteur pour cette organisation, Anglehart revendique 13 points (7-6) en 27 parties à sa quatrième saison dans le circuit Courteau. Lors des dernières séries, le centre de 5 pieds, 10 pouces et 174 livres natif de la Gaspésie a rendu de fiers services aux finalistes de la coupe du Président.

«Anglehart amène beaucoup de rapidité. C’est un marchand de vitesse qui possède un bon sens du hockey. C’est un dépanneur de luxe qui peut combler plusieurs postes, par exemple sur les unités spéciales. C’est un gars très dédié à la tâche. Il a beaucoup de caractère, il bloque des lancers et il ne craint pas le jeu physique malgré sa stature», a commenté Desroches.

Benjamin Corbeil (Photo d’archives, Ghyslain Bergeron)

Le dg n’a pas caché que le manque d’expérience aura coûté le poste de Corbeil et de Turan. «On adorait ces deux jeunes, mais ils sont encore verts. Turan, c’est le gars qu’on voudrait présenter à sa fille, mais il n’a pas le même millage qu’Ivan a acquis en participant au tournoi de la coupe Memorial. Quant à Corbeil, c’est un kid exceptionnel, mais ce n’était pas l’idéal d’avoir une recrue sur un quatrième trio.»

Choix de septième ronde des Voltigeurs en 2017, Corbeil a obtenu 11 points (5-6) en 35 joutes cette saison. L’attaquant originaire de Granby évoluait dans le réseau juvénile scolaire durant la dernière campagne. À ses premiers coups de patin dans la LHJMQ, Turan a récolté 6 points (1-5) en 35 matchs. Le colosse de 6 pieds, 5 pouces et 210 livres a représenté la Slovaquie à deux reprises chez les moins de 18 ans.

Par ailleurs, l’attaquant de 18 ans Alec Reid a été expédié à l’Armada en retour d’un choix de 10e tour en 2019. Celui qui a été acquis des Tigres de Victoriaville lors du dernier camp aura été limité à 5 points (2-3) en 26 rencontres.

Bowers : «Ça s’annonce ardu»

Au lendemain du championnat mondial junior, la transaction impliquant les droits de Shane Bowers a été officialisée par la LHJMQ. Pour obtenir l’attaquant néo-écossais de 19 ans évoluant avec les Terriers de l’Université de Boston, les Voltigeurs ont cédé le défenseur américain de 18 ans Ryan Leonard et l’attaquant américain de 20 ans Max Sauvé aux Sea Dogs de Saint-Jean.

Pour l’instant, les discussions visant à attirer Bowers à Drummondville sont toutefois au point mort. La date limite dans ce dossier est ce jeudi 10 janvier, à midi. «Je ne cache pas que la tâche s’annonce ardue. On savait dès le départ que c’était un pari. Bowers est un gars droit et loyal. Il s’est engagé envers l’Université de Boston et il désire mener cet engagement jusqu’à terme. Je peux comprendre le jeune. On ne jette pas l’éponge, mais il va falloir être très convaincants», a admis Stéphane Desroches.

Pour l’instant, les Voltigeurs se retrouvent donc avec un alignement de 22 joueurs, soit 12 attaquants, 8 défenseurs et 2 gardiens. L’organisation analyse toujours la possibilité de compléter le portrait avec un 13e attaquant. «On est meilleurs aujourd’hui qu’on ne l’était hier. On a atteint notre objectif, qui consistait à nous améliorer. En Joseph, Ivan et Anglehart, on a acquis des joueurs de 19 ans qui ont beaucoup d’expérience, particulièrement en séries éliminatoires. Pour aller là où on veut, on a besoin de gars qui ont déjà vécu ça», a fait valoir Desroches.

«Notre objectif est simple en deuxième moitié de saison : on veut gagner le plus de matchs possible. Si on y parvient, la première position sera atteignable. On forme une équipe aspirant aux grands honneurs, mais ça va se jouer sur la glace en séries. Chose certaine, tous les espoirs sont permis», a conclu le successeur de Dominique Ducharme.

plus de nouvelles
Nomination de Philippe Boucher au poste de directeur-gérant des Voltigeurs
Il y a 3 jours
Bilan d’une saison exceptionnelle pour les Voltigeurs !
il y a 2 semaines
Le CSR annonce le classement final des espoirs en vue de la séance de sélection 2019
il y a 2 semaines
CHALLENGE AAA DES VOLTIGEURS
il y a 3 semaines
Merci !
Il y a 4 semaines
Les Voltigeurs soulignent leur saison d’exception !
Il y a 4 semaines