MENU

Guerre de la 55 : la première aux Voltigeurs

Frustrés durant près de 57 minutes par le gardien sherbrookois Brendan Cregan, les Voltigeurs n’ont jamais abandonné, marquant deux fois en l’espace de huit secondes pour faire basculer la rencontre en leur faveur.

Après un but dans un filet désert et une réplique très tardive des visiteurs, Drummondville l’a finalement emporté 3-2, dans ce premier chapitre de la Guerre de la 55.

«On a eu un début de match correct, mais on jouait trop en périphérie. On n’était pas assez à l’intérieur en zone offensive. On ne servait pas de notre qualité première non plus, notre vitesse», a commenté l’entraineur-chef Steve Hartley au sujet de la performance des siens, surtout en première et deuxième période.

«En troisième, tranquillement pas vite on imposait notre rythme, les chances étaient là. On a continué à aller de l’avant», a ajouté le pilote drummondvillois au sujet du dernier engagement des siens, qui avait un air familier avec celui de dimanche dernier, face aux Mooseheads de Halifax.

Tirant de l’arrière par trois points, mais bombardant le filet adverse, les Rouges avaient créé l’égalité, marquant trois fois en un peu plus de deux minutes en troisième période. Les Drummondvillois s’étaient toutefois inclinés en prolongation.

«La game est juste. Dans une année, tu vas perdre des matchs que tu méritais de gagner, et en gagner que tu méritais de perdre. Je pense que ce soir, c’est le retour du balancier pour dimanche, où on méritait un meilleur sort», a analysé Hartley.

Alors que la rencontre penchait toujours du côté sherbrookois en troisième période, Olivier Rodrigue a réalisé un important arrêt sur une échappée, pavant la voie au retour de son équipe dans la partie.

«Il nous a donné une chance de retourner à l’autre bout de la patinoire et d’aller chercher le but égalisateur. Il a été solide on nous donnant de gros arrêts. On ne pouvait pas demander mieux de lui ce soir», a exposé l’entraineur.

L’espoir des Oilers d’Edmonton a finalement stoppé 28 rondelles dans la victoire des siens, contre 38 pour son vis-à-vis Brendan Cregan.

L’action se transporte maintenant du côté de Sherbrooke dimanche, pour le match retour de ce Weekend des rivalités.

«Chaque fois qu’on joue contre le Phoenix, on se trouve devant un adversaire coriace, qui apporte une bonne opposition. Tranquillement pas vite, c’est comme ça que ça devient une rivalité… Ce n’est pas comme celles dans le temps de nos pères entre le Canadien et les Nordiques, mais c’est une bonne idée de la ligue», a constaté Hartley.

Fil du match

Avec moins de cinq minutes à faire au premier engagement, le Phoenix a frappé le premier. Profitant du retour du lancer de Nathael Roy, Édouard St-Laurent a placé son équipe en avance 1-0.

Avec un peu plus de trois minutes à faire en troisième période et ce faisant des plus insistants sur le filet adverse, Gregor MacLeod et Brandon Skubel ont soulevé le Centre Marcel-Dionne à huit secondes d’intervalle.

Avec près d’une minute à faire, Nicolas Guay a intercepté une tentative de relance dans le territoire adverse avant de terminer le travail dans un filet désert.

Taro Jentzsch a quant à lui marqué avec moins de trois secondes à écouler, dans une cause perdue.

plus de nouvelles
Diaporama du match du 9 novembre 2018 face à l'Armada de Blainville-Boisbriand
Il y a 15 heures
Diaporama du match du 4 novembre face aux Tigres de Victoriaville
Il y a 16 heures
Diaporama du match du 2 novembre face aux Islanders de Charlottetown
Il y a 17 heures
Aperçu de la Série Canada-Russie CIBC 2018
Il y a 18 heures
Les Voltigeurs freinés à Victoriaville
Il y a 3 jours
Diaporama du match du 26 octobre 2018 face au Phoenix de Sherbrooke
Il y a 3 jours