MENU

La prolongation sourit aux Mooseheads

Dans un autre spectacle rempli d’intensité et de rebondissements, les Mooseheads de Halifax ont créé l’égalité dans la série, grâce à une victoire acquise en deuxième période de prolongation, par la marque de 5-4.

Maintenant habitués de voir certains de leurs buts être refusés en prolongation, les Voltigeurs ont vu la situation se répéter, cette fois-ci en raison d’un bâton élevé, quelques instants avant qu’Arnaud Durandeau procure la victoire à sa formation, jetant une douche d’eau froide sur les 3117 spectateurs réunis au Centre Marcel-Dionne.

«On s’attendait à une longue série. Pour 1-1, je n’ai aucun problème avec ça. On s’en va à Halifax avec l’objectif d’aller chercher le troisième match et ainsi rebondir», a lancé d’entrée de jeu l’entraineur-chef Steve Hartley.

Sur le but refusé, Dawson Mercer avait frappé la rondelle plus haut que la hauteur permise, avant que le gardien Alexis Gravel ne la repousse dans l’enclave, où Félix Lauzon l’a ensuite poussé dans le filet.

Selon le règlement, si un joueur adverse est en contrôle de la rondelle après un contact avec un bâton trop élevé, le jeu se poursuit.

«C’était une question d’interprétation sur c’est quoi être en contrôle. Pour moi, quand tu remets la rondelle dans l’enclave, tu es en contrôle», a analysé le pilote drummondvillois.

Auteur du troisième but en prolongation refusé des présentes séries, Lauzon n’a pas caché sa déception.

«On pensait que Gravel avait joué la rondelle et on n’était même pas certain si Mercer c’était vraiment un bâton élevé. C’était dur à juger, à la limite. C’est décevant, mais on devait rebondir et finalement c’est grâce à un rebond de leur côté qu’ils ont marqué», a exposé Lauzon, qui a encore connu une solide performance aux côtés de Dawson Mercer et Pavel Koltygin.

Chose certaine, les trois buts des visiteurs en avantage numérique ont pesé lourd dans la balance à la fin de la rencontre, les Rouges ayant accordé trois buts sur quatre tentatives à court d’un homme.

«Ce qui est le plus décevant, c’est que le match est 4-1 si on ne pogne pas de punitions. On connait leur force de frappe… C’est une chose à corriger pour le prochain match. Ils ont trois buts comme ça, pendant que nous aucun. Nous devons trouver des solutions», a quant à lui relaté Maxime Comtois.

«Je ne suis pas prêt à dire qu’on a été indisciplinés, mais on a pris trois punitions à de mauvais moments et on a payé chèrement. On va devoir être meilleur avec nos bâtons et meilleur en infériorité numérique», croit pour sa part Hartley.

Les Voltigeurs et les Mooseheads se retrouveront mardi à Halifax. Aucun dans l’esprit d’Hartley, Anthony Morrone obtiendra à nouveau le départ.

«Il nous a donné une chance de gagner encore ce soir, c’est tout ce qu’on lui demande», a jugé le pilote drummondvillois, rappelant quelques beaux arrêts, notamment en fin de première période de prolongation.

 

Fil du match

Après avoir vu les deux équipes s’échanger des chances de marquer lors des premières 17 minutes de jeu, le troisième trio des Voltigeurs a encore une fois frappé. Sur une mise au jeu gagné par Félix Lauzon, Dawson Mercer a décoché un tir parfait dans le coin supérieur droit du filet.

Au deuxième tiers, Cédric Desruisseaux a mis un terme à une séquence de 24 matchs sans avoir trouvé le fond du filet, lorsqu’il a battu Gravel après avoir accepté une passe de Rémy Anglehart, faisant ainsi 2-0.

La réplique des visiteurs est toutefois survenue quelques instants plus tard. Lors d’une double supériorité numérique, le lancer de Raphaël Lavoie s’est frayé un chemin derrière Anthony Morrone.

Sur le même avantage numérique, Lavoie a ramené les deux équipes à égalité d’un tir du poignet, qui a battu Morrone à sa droite.

Avec moins de sept minutes à écouler à la période, Maxime Comtois a inscrit son premier filet de la série, battant le gardien des Mooseheads du côté de la mitaine, redonnant ainsi l’avance à sa formation.

Laissé seul devant le filet, Lavoie a assuré la riposte pour une troisième fois en période médiane, envoyant les deux équipes à leur vestiaire respectif avec une égalité de 3-3.

À mi-chemin en troisième période, Koltygin a redonné l’avance aux siens, lorsqu’il a complété la belle passe de Mercer lors d’une descente à deux contre un.

Efficace lors de leurs avantages numériques, c’est de cette façon que les visiteurs ont une fois de plus créé l’égalité. Oublié devant le filet, Samuel Asselin a battu le gardien drummondvillois avec un tir dans la lucarne.

Arnaud Durendeau a finalement mis fin au match en deuxième période de prolongation, en prenant un retour de lancer pour loger la rondelle derrière Morrone.

plus de nouvelles
Nomination de Philippe Boucher au poste de directeur-gérant des Voltigeurs
Il y a 5 jours
Bilan d’une saison exceptionnelle pour les Voltigeurs !
il y a 2 semaines
Le CSR annonce le classement final des espoirs en vue de la séance de sélection 2019
il y a 3 semaines
CHALLENGE AAA DES VOLTIGEURS
il y a 3 semaines
Merci !
Il y a 4 semaines
Les Voltigeurs soulignent leur saison d’exception !
Il y a 4 semaines