MENU

Lauzon sonne la charge contre les Foreurs

Menés en offensive par la performance de deux buts et trois passes du vétéran Félix Lauzon, les Voltigeurs ont fracassé les Foreurs de Val d’Or 7-1, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne.

«Il a été excellent, fidèle à lui-même. On sait toujours à quoi s’attendre de lui. C’est un jeune homme mature, toujours sur la rondelle et il a été récompensé ce soir», a exposé Steve Hartley après la victoire.

Lauzon a d’ailleurs à l’origine des 16e et 17e filets des Voltigeurs cette saison à court d’un homme, un sommet dans la ligue. Après avoir créé un revirement qui a profité à Nicolas Guay en première période, le numéro 28 a converti ce qu’il a lui-même provoqué en cours de second engagement.

«Je trouve qu’on est tellement bon avec nos bâtons pour créer des revirements. On est fatigant avec notre vitesse. Ça met les joueurs adverses sur les talons et ça nous donne du momentum», a ajouté Hartley.

Quant à Lauzon, il confirme n’avoir jamais fait partie d’un groupe aussi talentueux offensivement que cette saison.

«Sérieusement, cette année, c’est l’enfer! En plus, présentement il nous manque quatre excellents joueurs. On a du punch offensivement et on est bon défensivement… On est aussi uni. C’est ce qui fait la différence. La chimie est excellente. Quand tu viens à l’aréna et que c’est plaisant, c’est toujours plus facile», a relaté le vétéran de 20 ans.

L’entraineur-chef a par ailleurs encore une fois apprécié l’effort de l’ensemble de son alignement pour cette victoire contre les Foreurs.

«J’ai trouvé qu’on a fait ce qu’on devait faire. Les quatre lignes ont apporté quelque chose, à leur façon. J’ai aimé le niveau d’engagement et de maturité. C’est important de terminer ça en beauté avant les vacances demain», a souligné le pilote drummondvillois.

Nicolas Beaudin retranché d’ÉCJ

Pendant la rencontre, les partisans et l’organisation des Voltigeurs ont appris que Nicolas Beaudin avait été retranché du camp de l’équipe canadienne des moins de 20 ans.

«Pour lui, j’imagine que ça doit être une déception. Ce n’est pas le premier joueur retranché de cette équipe-là. Ce sont les 20 meilleurs juniors au pays. Il y a toujours de bons joueurs retranchés. Ça fait partie de son expérience de voir à quel point la ligne est mince pour faire cette équipe», a commenté Hartley au sujet de son défenseur.

Contrairement à Maxime Comtois et Joe Veleno qui sont toujours en Colombie-Britannique et qui devraient faire partie de l’édition 2019 de la formation canadienne, Beaudin passera le temps des Fêtes à Drummondville.

«On ne définit pas une carrière comme ça. C’est une opportunité pour lui de démontrer, pendant le restant de la saison et ensuite de sa carrière professionnelle, qu’il aurait peut-être dû faire partie de cette équipe. Le temps répondra à cette question», a soulevé Hartley.

Fil du match

En milieu de première période, Marc-Olivier Duquette a été le premier à s’inscrire au pointage, battant le gardien Mathieu Marquis d’un tir du poignet provenant de la ligne bleue. Sur la séquence, le vétéran Félix Lauzon a récolté son 100e de la saison.

Avec plus de trois minutes à écouler à la période initiale, une mise en échec a fait éclater une vitre face à la section 11. Bien que personne n’ait été sérieusement blessé, une dame et des enfants ont été atteints par de la vitre.

«C’est triste de voir des enfants blessés. Je pense à ma fille qui vient à des matchs parfois. Ce sont des choses qui peuvent arriver… On pense à eux et on leur souhaite le meilleur», a exprimé l’entraineur-chef des Rouges.

Après un entracte devancé en raison du bris de la vitre, Nicolas Guay a doublé l’avance des siens lors d’une échappée en désavantage numérique, dans la dernière minute de jeu de la période.

En milieu de second engagement, Félix Lauzon a profité d’un revirement créé par Gregor MacLeod pour ajouter à l’avance drummondvilloise.

Encore une fois en infériorité numérique, Lauzon a continué son excellente soirée de travail en marquant sur une échappée.

Lors de la même attaque massive des Foreurs, Jérémy Michel fait 4-1 alors que la troisième période venait tout juste de commencer.

Quelques minutes plus tard, Dawson Mercer a répliqué d’un puissant tir du poignet, dans la partie supérieure, pour redonner quatre buts d’avance à son équipe.

Puis, transportant la rondelle d’un bout à l’autre, Nicolas Girouard sert une tasse de café au dernier défenseur avant de glisser la rondelle sous Marquis pour faire 6-1.

Avec moins d’une minute trente secondes à jouer, Lauzon a repéré Guay, qui a habilement déjoué le gardien des Foreurs pour son deuxième de la rencontre.

plus de nouvelles
Diaporama du match du 17 janvier 2019 face aux Sea Dogs de Saint John
Il y a 1 jour
Diaporama du match du 15 janvier 2019 face aux Tigres de Victoriaville
Il y a 1 jour
Diaporama du match du 13 janvier 2019 face aux Remparts de Québec
Il y a 1 jour
Veleno encore dominant! Voltigeurs 6 Phoenix 1
Il y a 1 jour
Les Voltigeurs ne font qu’une bouchée des Sea Dogs
Il y a 4 jours
Olivier Rodrigue, gardien le plus victorieux de l’histoire des Voltigeurs
Il y a 6 jours