MENU
Les Voltigeurs déçus, mais déjà tournés vers l’avenir

La dernière année aura été particulièrement mouvementée chez les Voltigeurs de Drummondville. À l’aube de son 35e anniversaire, l’organisation a tourné une importante page de son histoire pour en écrire une nouvelle. L’objectif derrière ce grand chambardement est clair : reconquérir la fameuse coupe du Président.

À sa première saison dans le double rôle d’entraîneur-chef et directeur général des Voltigeurs, Dominique Ducharme a véritablement apposé son empreinte sur l’organisation. Dans l’espoir d’accélérer la reconstruction du club, le successeur de Dominic Ricard a procédé à de nombreux mouvements de personnel.

Durant la dernière période des échanges, Ducharme a monnayé plusieurs vétérans, dont le capitaine Joey Ratelle, ses assistants Alex Barré-Boulet et Frédéric Aubé ainsi que le gardien Anthony Dumont-Bouchard. Un grand virage jeunesse qui lui aura permis de regarnir la banque de choix au repêchage de l’organisation.

Formant dès lors l’équipe la plus inexpérimentée à travers la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Rouges sont néanmoins parvenus à se qualifier pour les séries éliminatoires durant les dernières semaines du calendrier régulier. Rebondissant après une série noire de dix défaites consécutives, à nouvelle génération des Voltigeurs a finalement terminé au 12e rang du classement général en vertu d’un dossier de 28-34-1-5 et d’une récolte de 62 points.

«Cette année, on a implanté notre culture, notre façon de penser. On a aussi ajouté de nombreux jeunes et de bons choix dans notre organisation. Pendant ce temps, les gars n’ont jamais arrêté de progresser. En fin de saison, on a relevé de bons défis et on a battu de grosses équipes. Il reste encore beaucoup de travail à accomplir, mais on s’en va dans la bonne direction», a expliqué Dominique Ducharme.

Balayés en quatre parties par l’Armada de Blainville-Boisbriand au premier tour des séries, les jeunes Voltigeurs sont certes déçus de leur élimination expéditive, mais ils envisagent l’avenir avec plus d’assurance qu’à l’issue du fiasco du printemps dernier face aux Huskies de Rouyn-Noranda.

Fortement négligée, la formation drummondvilloise a vaillamment combattu devant un adversaire mieux nanti et surtout plus expérimenté. Malgré sa meilleure performance de la série, la troupe de Dominique Ducharme a encaissé un revers de 4-1, mercredi dernier, au Centre Marcel-Dionne. L’équipe aura finalement été dominée 15-4 au chapitre des buts dans cette confrontation essentiellement axée sur la défensive.

Malgré tout, le grand manitou des Voltigeurs a dit retirer beaucoup de positif de cette élimination.

«Ce sont des détails qui ont fait la différence dans toute la série. À cause de la différence de maturité physique, les batailles étaient dures à gagner, mais on a avancé là-dedans. Le vouloir était là et on s’est rapproché d’eux, mais il nous manquait une coche», a lancé Ducharme.

«Il reste que c’était des matchs très serrés. On ne s’est jamais fait déclasser. C’est du bon millage pour nos jeunes, notamment pour Rodrigue qui sera un joueur important pour nous dans le futur. Les gars ont pu voir comment cette équipe-là fait attention aux détails. L’expérience qu’ils viennent de vivre va les faire grandir», a ajouté l’ancien pilote des Mooseheads de Halifax.

Pressenti pour faire le saut chez les professionnels, Ducharme a répété son désir de compléter le cycle qu’il a amorcé à Drummondville il y a moins d’un an. «Ici, c’est un défi à long terme. L’année la plus difficile, on vient de la vivre. On s’est serré les dents pour passer à travers ces moments-là. La saison prochaine, nos joueurs auront une année d’expérience supplémentaire, sans compter qu’on a plusieurs bons choix au repêchage.»

De retour devant le filet après avoir cédé sa place à Émilien Boily en début de série, Olivier Rodrigue a gardé son club dans le coup avec quelques arrêts-clés. «On n’a pas réussi à causer une surprise, mais on va apprendre de ça. L’an prochain, on va arriver plus confiant. On saura à quoi s’attendre en séries», a déclaré le talentueux gardien de 16 ans, réclamé au troisième rang au total du dernier repêchage.

«On avait moins d’expérience des séries, mais on a travaillé jusqu’au bout. Je suis fier de notre groupe. On va en ressortir plus forts en vue de la prochaine saison», a renchéri l’attaquant de 18 ans Mathieu Sévigny.

Auteur de six points, dont trois buts, Alex Barré-Boulet aura largement contribué à l’élimination de ses anciens coéquipiers.

«Même s’ils sont jeunes, les Voltigeurs nous ont donné une bonne opposition. Ils ont joué avec l’énergie du désespoir. C’est plaisant de battre mon ancien club, mais je n’en fais pas une histoire personnelle. Le hockey junior est un cycle : ils devaient m’échanger pour le bien de l’organisation», a conclu l’attaquant de 19 ans.

plus de nouvelles
L'été de Marc-Olivier Duquette
Il y a 6 jours
Changement au département hockey des Voltigeurs
Il y a 6 jours
Les vacances sont arrivés au bureau des Voltigeurs...
Il y a 7 jours
Guay invité par les Devils
Il y a 1 semaine
Bastian Eckl comparé à Ondrej Palat
Il y a 1 semaine
L'été d'Olivier Rodrigue
il y a 2 semaines