MENU
Avec une saison pleine d’apprentissages, les Voltigeurs sont prêts à affronter les Tigres au premier tour des séries éliminatoires

ENTREVUE EXCLUSIVE DE VOS VOLTIGEURS

Retour sur la saison 2013-2014

Présentement, la saison représente les attentes et les objectifs que l’équipe s’étaient fixés en début d’année. Les Voltigeurs désiraient terminer la saison dans les six premières positions, avoir pour adversaire l’élite de la Ligue et être dans une bonne position pour les séries éliminatoires. «Avec 90 points au classement, une sixième position, une équipe qui a grandi énormément et des joueurs qui ont pris de l’expérience, on peut dire que nous sommes exactement où nous voulions être», confirme le directeur-gérant.

Ils sont également satisfaits des nouveaux joueurs qui se sont joints à l’équipe soit Ryan Culkin, William Carrier, Alexandre Grand-Maison et Matthew Donnelly. Ces joueurs apportent la contribution nécessaire sur la glace comme hors glace. Ils ont amené l’équipe à un autre niveau grâce à leur confiance et leur leadership.

«Pour l’équipe d’entraîneurs, cette saison nous a permis d’apprendre énormément, pour les joueurs aussi. Les obstacles que nous avons rencontrés nous ont fait cheminer beaucoup. Nous avons amélioré nos faiblesses comme notre inconstance et notre jeu défensif. Nous avons eu nos obstacles et c’est ce qui fait de nous une meilleure équipe», pense Martin Raymond.

Les Voltigeurs sont également satisfaits de leur entraîneur-chef, des entraîneurs adjoints et du personnel de soutien. Ils ont permis à l’organisation d’avancer énormément grâce à leur apport au niveau du développement et de la performance des joueurs. « Martin, dans toutes les sphères de ses compétences, est un enseignant hors pair, un leader et  un rassembleur. Il possède un large éventail de forces que ce soit au niveau technique, tactique, psychologique et au niveau de la relation et de la dynamique de groupe. Nous sommes choyés d’avoir un entraîneur comme Martin! Il va nous quitter un jour, parce qu’on va venir le chercher pour le hockey professionnel j’en suis convaincu à 150%», croit Dominic Ricard.

 « J’ai appris à composer avec le hockey junior. Ça m’a éveillé à des choses que je n’étais pas conscient en ayant « coaché » des adultes que ce soit au niveau universitaire ou professionnel. J’avais une petite idée, parce que j’avais côtoyé des joueurs et des entraîneurs du junior, mais de le vivre c’est différent. C’est une expérience pour moi très enrichissante», confirme l’entraîneur chef.

Les séries contre les Tigres

Les Voltigeurs de Drummondville abordent leur première série contre les Tigres de Victoriaville avec confiance. Ils se préparent pour les séries depuis le premier jour du camp d’entraînement. Ils sont conscients que ce ne sera pas une série facile, mais pour eux, devoir affronter les Tigres est un beau défi. La série s’annonce longue, mais l’équipe compte donner toute l’énergie possible, comme elle l’a fait lors de la saison régulière.

Victoriaville a une équipe avec beaucoup de forces et d’habiletés. Avec les échanges effectués à la date limite des transactions, ils ont acquis beaucoup de profondeur. L’équipe des Tigres est meilleure que la onzième position au classement générale à laquelle elle se retrouve présentement et c’est pour cette raison que les Voltigeurs s’attendent à une belle opposition et à des matchs qui seront serrés.

Les Voltigeurs se sentent d’attaque face à ce défi grâce à leur équipe capable de compter des buts, mais aussi de défendre leur territoire. Avec la deuxième meilleure défensive de la ligue au niveau des statistiques, ils se sentent prêts à repousser leur adversaire et à offrir les mêmes performances que tout au long de la saison. Les joueurs ont démontré un bon cheminement et vont continuer à se développer lors des séries. Leur entraîneur, Martin Raymond, est confiant que ses joueurs vont continuer à nous démontrer leur talent. Avec une bonne chimie d’équipe, il s’attend à ce qu’ils jouent de la même façon et qu’ils ne se laissent pas influencer par l’émotion,  la présence médiatique ou autres distractions.

La série devrait aussi être émotive due à la proximité entre les villes et les partisans passionnés. «Nous travaillons beaucoup autour du concept d’équipe qui nous permet d’atteindre un autre niveau. Les partisans font parti de ce concept. On les sent avec notre équipe, pas juste derrière nous, mais bien avec nous! On dit souvent que le septième joueur a de l’importance tant pour encourager notre équipe que pour déranger l’adversaire. Nous avons des partisans qui sont bruyants et qui sont intimidants pour l’équipe adverse», croit le directeur-gérant  Dominic Ricard.

 

L’équipe a travaillé fort afin d’obtenir  l’avantage de la glace et va faire de son mieux pour maximiser cet opportunité. L’importance reste qu’il faut remporter plus de match que l’adversaire afin d’aller chercher les quatre victoires. Avec l’avantage de la glace, l’équipe veut imposer son rythme et sa façon de jouer. 

plus de nouvelles
Diaporama du match du 18 octobre face aux Remparts de Québec
Il y a 1 jour
Nicolas Guay affrontera la Russie lors de la Série Canada-Russie CIBC 2017
Il y a 1 jour
«Tout le monde a contribué»
Il y a 2 jours
Meilleurs moments du match : 18 oct./17 | Remparts 1 Voltigeurs 5
Il y a 2 jours
Arrêts de la semaine Janes - 17 oct./17
Il y a 3 jours
1:39
Le match en rose en images
Il y a 3 jours