MENU
Cataractes 5, Voltigeurs 2 : une défaite encourageante

 

Les joueurs des Voltigeurs n’ont pas à rougir de leur performance. Se défendant vaillamment face aux puissants Cataractes, les Drummondvillois ont rendu les armes 5-2, dimanche, devant une bruyante foule de quelque 2500 spectateurs au Centre Marcel-Dionne.

Complétant une éreintante séquence de trois matchs en moins de 48 heures, les Voltigeurs ont sauté sur la glace avec le couteau entre les dents, prenant les devants 2-1 à mi-chemin dans la rencontre. Refusant de paniquer, les Shawiniganais ont réussi quatre buts sans riposte dans la deuxième portion de la rencontre, le dernier dans un filet désert. Du coup, ils ont balayé la série aller-retour entre ces deux clubs qui semblent perpétuellement unis par l’une des plus vieilles rivalités de la LHJMQ.

«Au-delà de bien se défendre, j’estime plutôt qu’on a bien attaqué ce match. On a obtenu plus de chances de marquer que nos adversaires. On a raté quelques filets ouverts tandis qu’ils ont marqué deux buts chanceux. Ils ont tout simplement été plus opportunistes que nous», a lancé Dominic Ricard, rassuré par cette défaite encourageante.

«Dans les aspects du jeu qu’on pouvait contrôler, on a offert une excellente performance. Au niveau des intentions, on ne pouvait pas en demander plus à nos joueurs. Au niveau de l’exécution, oui, mais c’est souvent ce qui arrive quand une équipe dispute trois matchs en trois soirs. Les gars étaient moins en forme mentalement», a ajouté l’entraîneur-chef par intérim des Rouges.

Jouant du hockey inspiré dernièrement, les Voltigeurs (19-23-1-0) ne parviennent toutefois pas à gagner sur une base régulière. Malgré sa victoire de 7-4 acquise la veille à Québec, l’équipe a d’ailleurs maintenant subi six défaites à ses sept dernières sorties.

«On ne ressent pas de frustration, bien au contraire. On sent plutôt qu’on progresse à travers le processus. De plus en plus, on joue dans l’identité des Voltigeurs. En fin de semaine, on a eu la contribution de nos quatre trios en attaque. C’est la même chose en défensive. Nos jeunes se développent. C’est extrêmement positif», a souligné Ricard.

Plutôt ordinaire depuis le début de la saison, le jeu de puissance drummondvillois a d’ailleurs débloqué au cours des dernières parties. Des progrès qui coïncident avec l’entrée en scène des vétérans Charley Graaskamp et de Gabriel Slight.

«Les gars apprennent toujours à se connaître, mais la cohésion est meilleure. Avant, le jeu se déroulait toujours du côté de Barré-Boulet, mais maintenant, on est dangereux des deux bords. Graaskamp possède une vision exceptionnelle tandis que Slight est menaçant devant le filet», a souligné Ricard.

Effectuant un retour au jeu après une absence d’un mois, Sergei Boikov a été fidèle à lui-même, terminant toutefois la rencontre sur une mauvaise note en assenant une mise en échec à la tête d’un adversaire. «Avec son jeu physique et son tir dangereux en avantage numérique, Boikov apporte beaucoup de prestance. Il est sécurisant pour nos jeunes défenseurs et pour l’équipe en général», a fait valoir Ricard.

«Une façon de gagner»
Dans la défaite, Michael Carcone et Alex Barré-Boulet (1-1) ont déjoué Mikhail Denisov, qui a fait face à 29 lancers. Charley Graaskamp a préparé ces deux buts.

Devant le filet des Voltigeurs, Anthony Dumont-Bouchard a fait face à 36 tirs. Alexis D’Aoust (2-0), Dennis Yan (1-1), Danny Moynihan (1-1) et Dmytro Timashov (1-2) ont touché la cible pour les Cataractes (27-11-3-0), qui ont prolongé leur séquence victorieuse à cinq matchs.

«Notre nouveau groupe de joueurs n’a pas encore beaucoup pratiqué ensemble. Ça explique pourquoi on a connu quelques séquences plus compliquées. En début de match, on a mal paru en désavantage numérique, mais on s’est ressaisi. Bref, on a trouvé une façon de gagner ce match», a résumé Martin Bernard.

Le pilote des Cats a particulièrement apprécié la tenue de Timashov. En seulement deux matchs depuis son acquisition des Remparts, l’Ukrainien de 19 ans a accumulé sept points (1-6). «Timashov a levé son jeu d’un cran en troisième période. C’est son travail en échec-avant qui nous a permis de marquer le quatrième but. On a pu voir que c’est un gamer.»

Victime d’une blessure mineure, le capitaine Anthony Beauvillier n’a pas été en mesure de compléter la rencontre. «Il a essayé de revenir, mais à ce stade-ci de la saison, c’est inutile de prendre des risques», a précisé Bernard.

Bloc-notes…
Avant la rencontre, les Voltigeurs ont rendu un hommage simple, mais sincère à l’endroit de Jérome Verrier et Charles-David Beaudoin, dont le stage junior s’est terminé l’an dernier au tournoi de la Coupe Memorial. En uniforme au centre de la patinoire, les deux Drummondvillois ont notamment entendu le maire Alexandre Cusson ainsi que Dominic Ricard leur témoigner tout leur respect… Sergei Boikov a quant à lui vu l’organisation souligner sa conquête de la médaille d’argent au récent championnat mondial junior… Les Voltigeurs étaient notamment privés de Frédéric Aubé. Victime d’une gastro-entérite qui court dans le vestiaire de l’équipe, le défenseur a déclaré forfait après la période d’échauffement. D’autres joueurs ont revêtu l’uniforme malgré la maladie…

plus de nouvelles
Les Voltigeurs incapables de couler l'Armada
Il y a 19 heures
Le Groupe Canimex devient présentateur officiel
Il y a 1 jour
Olivier Rodrigue sélectionné pour le Match des Meilleurs Espoirs de la LCH 2018
Il y a 3 jours
3:15
Le Noël des Voltigeurs
Il y a 6 jours
5:36
"En route vers la Classique hivernale Drummondville 2018" - Épisode 1
Il y a 1 semaine
Quatorze équipes de hockey mineur retenues pour participer à la Classique hivernale Drummondville 2018!
Il y a 1 semaine