MENU

Charles-David Beaudoin, le hockeyeur aux valeurs humaines

Devenu une véritable figure de proue des Voltigeurs depuis quelques saisons, Charles-David Beaudoin n’est pas un hockeyeur comme les autres. Profondément attaché à sa communauté, le défenseur drummondvillois démontre au quotidien ses valeurs humaines à travers des projets uniques qu’il met sur pied de A à Z.

En plus de participer aux nombreuses activités communautaires organisées par les Voltigeurs pendant la saison, qui vont de la collecte de sang aux visites dans les écoles primaires en passant par du bénévolat au sein de divers organismes de la région, Beaudoin a décidé de s’engager encore davantage en lançant ses propres projets. Ainsi, l’été dernier, il a organisé le premier Tournoi À bout de souffle, une compétition amicale qui a permis de remettre une somme de 4000 $ à Opération Enfant Soleil.

Après avoir constaté l’ampleur de ce succès, le jeune leader de 19 ans a refusé de s’arrêter en si bon chemin. Il a alors eu l’idée de créer le projet du Guerrier du match, une initiative qui allait permettre à des enfants dans le besoin d’assister à des parties des Voltigeurs au Centre Marcel-Dionne.

«Après avoir vu l’impact positif du tournoi, je me suis rendu compte que ça allait prendre une autre année avant que je puisse refaire un geste concret pour les enfants malades. C’est là qu’une idée m’est venue. Je me suis inspiré de la loge d’Alex Kovalev, qui permettait à des enfants malades d’assister aux matchs des Canadiens. J’ai simplement adapté cette idée à l’échelle du hockey junior», raconte Beaudoin.

Grâce aux contacts qu’il a noués avec des hommes d’affaires de la région de Drummondville au fil des derniers mois, Beaudoin a réussi à décrocher quelques commandites.

«Je me suis monté un budget. J’ai obtenu huit billets pour chaque partie des Voltigeurs jouée durant la fin de semaine. Le guerrier du match peut donc être accompagné de trois amis et de quatre adultes. La soirée inclut aussi un souper au Charlemagne, des t-shirts et d’autres cadeaux à la boutique des Voltigeurs», explique Beaudoin.

Une fois son projet bien ficelé, Beaudoin a fait parvenir une lettre aux directeurs des écoles de la région afin qu’ils identifient des jeunes dans le besoin.

«En plus des enfants malades, j’ai décidé d’appuyer la cause des enfants défavorisés ou vivant des difficultés familiales. Ce sont des causes qui me tiennent à cœur. Si j’ai pu atteindre la LHJMQ, c’est parce que je suis en santé, mais aussi parce que mes parents pouvaient me payer le hockey.»

À l’endos du chandail des Voltigeurs qu’il remet à chaque enfant, Beaudoin a fait inscrire son numéro 27 ainsi que le mot «guerrier».

«Un enfant malade doit se battre pour passer à travers la maladie. Un enfant défavorisé ou vivant des difficultés doit aussi se battre au quotidien pour faire son chemin dans la vie. Bref, ces jeunes doivent faire appel aux mêmes valeurs que celles véhiculées chez les Voltigeurs : se dépasser, combattre l’obstacle… Je trouve que c’est une belle allusion», partage Beaudoin.

«J’ai mis beaucoup d’heures et d’efforts dans ce projet, mais en comparaison à ce que ces enfants vivent chaque jour, ce n’est rien. D’ailleurs, les jeunes me le redonnent au centuple avec leurs compliments et leurs sourires», ajoute-t-il, en précisant que quelques places sont encore disponibles pour accueillir des guerriers pendant la deuxième moitié de saison.

Kory-Antony Roy-Lagacé

Derrière ce projet, Charles-David Beaudoin a puisé son inspiration en côtoyant Kory-Antony Roy-Lagacé, un jeune amateur de hockey qui souffre d’une maladie orpheline. Vivant au Bas-Saint-Laurent, Kory-Antony s’est attaché à quelques leaders des Voltigeurs au cours des dernières années.

«Si je m’implique autant, c’est définitivement à cause de Kory, confie-t-il. J’avais déjà des valeurs humaines qui m’attiraient vers l’entraide, mais il a été l’étincelle qui m’a permis de me lancer dans ces projets. Kory est un petit bonhomme très mature, comme tous les enfants malades d’ailleurs. C’est lui qui m’a fait croire en cette cause.»

«Kory m’a fait réaliser que pour un enfant malade, une journée de bonheur a un gros impact dans sa vie. Une simple soirée au hockey va leur faire oublier leurs tracas quotidiens. Ils vont surfer sur cette vague d’énergie pendant toute une semaine», ajoute celui qui a même refilé une paire de billets pour un match du Tricolore à un enfant malade plus tôt cette saison.

Jamais à court d’idées, Beaudoin souhaite maintenant voir la tradition du Guerrier du match se perpétuer d’une saison à l’autre. C’est pourquoi dès l’an prochain, le vétéran envisage de parrainer l’un de ses jeunes coéquipiers.

«Je vais lui donner mon projet. Je veux que dans 10 ou 15 ans, je revienne ici et que le Guerrier du match existe encore, que ce projet soit devenu une fierté à Drummondville. Et j’ai plein d’autres idées en tête. Par exemple, en marge du deuxième Tournoi À bout de souffle, je veux organiser un spectacle qui permettra d’amasser encore plus de fonds pour Opération Enfant Soleil.»

Couronné joueur-étudiant par excellence dans la LHJMQ la saison dernière, Charles-David Beaudoin sera de toute évidence un candidat de choix lorsque viendra le temps de décerner le prix remis au joueur ayant démontré la meilleure implication communautaire cette saison. Il succéderait ainsi à l’Allemand Konrad Abeltshauser, des Mooseheads de Halifax, qui a reçu cet honneur l’an dernier.

plus de nouvelles
Dévoilement de l’Équipe de la LHJMQ pour la Série Canada-Russie CIBC 2018
Il y a 1 heure
Les Voltigeurs reviennent de l’arrière et battent l’Armada
Il y a 15 heures
Diaporama du match du 11 octobre 2018
Il y a 17 heures
Diaporama du match du 5 octobre 2018
Il y a 17 heures
Dévoilement des entraîneurs de la Série Canada-Russie CIBC 2018
Il y a 22 heures
Diaporama du match du 29 septembre 2018
Il y a 2 jours