MENU
Guindon et l’Océanic triomphent des Voltigeurs

 

Depuis son départ de Drummondville, il y a un peu plus d’un an, Louis-Philip Guindon n’avait encore jamais savouré la victoire devant ses anciens partisans. Le vétéran gardien a rectifié cette situation avec brio, dimanche, au Centre Marcel-Dionne, en guidant l’Océanic vers un triomphe de 3-2 sur les Voltigeurs en lever de rideau de l’année 2016.

Possiblement à ses derniers miles avec Rimouski, lui qui est au centre d’innombrables rumeurs de transaction depuis quelques semaines, Guindon a livré le genre de prestation qui aura fait de lui l’un des favoris de la foule durant son séjour au Centre-du-Québec. Le portier de 20 ans a repoussé 39 des 41 rondelles dirigées vers lui, se dressant dans des moments cruciaux alors que les siens s’accrochaient à une mince avance d’un but.

«Guindon est celui qui a fait la différence aujourd’hui. Il a fait des arrêts-clés dans des situations corsées. Il a été confronté à plusieurs tirs déviés, souvent avec beaucoup de circulation devant son filet. C’est lui qui nous a tenus dans le match», a lancé l’entraîneur-chef et directeur général des Rimouskois, Serge Beausoleil.

Ayant pris les devants tôt dans la rencontre, l’Océanic a vite ralenti ses ardeurs, voyant les Voltigeurs prendre graduellement les commandes de la rencontre. La formation du Bas-du-Fleuve a finalement pris une sérieuse option sur la victoire en marquant deux buts rapides dès les premiers instants du troisième vingt.

Tirant de l’arrière 3-0, les Voltigeurs n’ont pas abdiqué, réduisant l’écart à un but en fin de partie. Les locaux se sont toutefois de nouveau butés à Guindon dans leur ultime effort pour provoquer la prolongation.

Le match s’est également joué sur les unités spéciales. Alors que le jeu de puissance de l’Océanic a frappé deux fois en quatre occasions, celui des Voltigeurs n’aura inscrit qu’une seule réussite en six tentatives.

«On a gagné cette bataille, mais à égalité numérique, on a commis trop de revirements dans notre zone. C’est le lot des jeunes équipes comme la nôtre», a souligné Beausoleil.

Un duel de gardiens
Si Guindon a volé la vedette, son vis-à-vis Anthony Dumont-Bouchard a également offert une performance inspirée devant le filet des Voltigeurs (18-21-1-0). Le gardien recrue de 18 ans a effectué 25 arrêts, frustrant notamment Samuel Beck sur un tir de punition en début de match.

«Un meilleur début de match aurait amélioré nos chances de victoire. Leurs deux buts rapides en début de troisième nous ont aussi fait mal. Mais on préfère se concentrer sur le positif. Dumont-Bouchard a livré un excellent duel à l’un des meilleurs gardiens de la ligue. Et ça faisait longtemps qu’on n’avait pas tiré 40 fois vers le filet adverse. Plus le match avançait, plus la cohésion s’installait en attaque. On a aussi fait preuve de caractère. On a poussé notre effort jusqu’à la toute fin», a fait valoir Dominic Ricard.

«En avantage numérique, l’exécution de nos adversaires était à point. Quant à nous, ils nous manquait une petite touche de cohésion durant les deux premières périodes», a ajouté l’entraîneur-chef par intérim et directeur général des Rouges.

Dans la défaite, Michael Carcone a inscrit son 29e but de la saison. Quant au vétéran Gabriel Slight, il a brisé la glace à sa première sortie depuis son acquisition des Cataractes. Samuel Laberge, Dylan Montcalm et Tyler Bolland ont touché la cible pour l’Océanic (23-11-3-1). Simon Bourque a préparé les trois buts des siens.

Ratelle dans le néant; Gaumond dans le AAA
Joey Ratelle a raté un 19e match depuis qu’il s’est blessé à une cheville, le 6 novembre dernier, puis qu’il a aggravé sa blessure le 11 décembre à Bathurst. Le capitaine des Voltigeurs ignore toujours quand il pourra renouer avec l’action.

«Tous les tests médicaux démontrent qu’il n’y a pas de fracture à sa cheville. C’est donc une sévère entorse. Seul le temps lui permettra de retrouver toute sa souplesse et sa mobilité. On a hâte de le revoir en uniforme, mais on ne sait pas quand ce sera possible», a laissé tomber Dominic Ricard.

Par ailleurs, les Voltigeurs ont cédé la recrue Samuel Gaumond au Phénix du Collège Esther-Blondin. Blanchi à ses 24 derniers matchs, l’attaquant de 16 ans avait été rayé de l’alignement à quelques reprises dernièrement.

«Avec nos derniers mouvements de personnel, il n’aurait pas vu beaucoup de glace d’ici la fin de la saison. On veut qu’il aille retrouver sa confiance dans le midget AAA. Samuel n’est pas juste un agitateur. Son talent offensif peut lui permettre de compter des buts», a expliqué Ricard.

plus de nouvelles
Les Voltigeurs incapables de couler l'Armada
Il y a 19 heures
Le Groupe Canimex devient présentateur officiel
Il y a 1 jour
Olivier Rodrigue sélectionné pour le Match des Meilleurs Espoirs de la LCH 2018
Il y a 3 jours
3:15
Le Noël des Voltigeurs
Il y a 6 jours
5:36
"En route vers la Classique hivernale Drummondville 2018" - Épisode 1
Il y a 1 semaine
Quatorze équipes de hockey mineur retenues pour participer à la Classique hivernale Drummondville 2018!
Il y a 1 semaine