MENU
Le vent de fraîcheur de Dominique Ducharme

 

Déjà quelques jours que Dominique Ducharme a été confirmé dans ses nouvelles fonctions chez les Voltigeurs, mais je me donnais tout le temps nécessaire avant d’y aller de mon opinion sur le sujet de l’heure à Drummondville.

Je dois vous avouer que secrètement, Ducharme était mon candidat numéro un dans tout ce processus d’embauche qui a fait couler énormément d’encre. J’ai vu énormément de noms passer, j’ai eu un tas de conversations, reçu une grande quantité de téléphones, de messages facebook, de e-mails, mais j’avais un sentiment que le nouveau patron de mes Voltis, allait être Dominique Ducharme.

Mon souhait officiellement réalisé, je ne peux faire autrement que de me donner le droit de rêver à de grandes choses pour la formation du Centre-du-Québec. J’en rêve parce que comme vous savez, je suis en poste chez les Voltigeurs depuis maintenant 3 saisons et j’y serai pour une 4e et, tout comme vous, j’avais plusieurs doutes concernant l’avenir de la formation. Aujourd’hui, je n’ai plus de doutes et j’ai déjà hâte de me présenter au Centre Marcel-Dionne lors du tout premier jour du camp d’entraînement en août prochain.

J’ai hâte de voir aller Dominique que je connais personnellement, mais j’ai surtout hâte de ressentir ce vent de fraîcheur qui défilera à l’intérieur de ce bon vieux Garden à Marcel.

Évidemment, j’ai la chance de connaître Ducharme, mais j’ai aussi la chance de connaître un tas de joueurs qui ont joué pour lui avec les Mooseheads. J’ai pris quelques minutes plus tôt cette semaine pour lâcher un petit coup de fil à mon bon ami Zach Fucale qui a été l’un des principaux acteurs des succès du nouveau pilote des Voltigeurs à l’époque où il dirigeait les Mooseheads.

J’en ai donc profité pour demander à Zach ce qu’il pensait de son ancien entraîneur :

« Dom et moi on a vécu de grandes choses, c’est l’une des premières personnes qui m’a fait confiance. Il m’a donné beaucoup de matchs et il m’a aidé à gagner en confiance dès ma première saison dans la LHJMQ. Sans lui, je ne sais pas où je serais actuellement. C’est un entraîneur qui va toujours te dire la vérité. En tant que joueur, tu sais exactement à quoi t’attendre avec Dominique et en sortant d’un meeting, tu sais exactement quoi faire. Sa vision est ambitieuse, mais c’est motivant pour les joueurs de jouer pour un entraîneur avec autant d’ambition. Il est capable de pousser les bons boutons pour faire ressortir le meilleur de chaque joueur. En gros, sans lui, sans son vote de confiance, je ne serais pas devenu la même personne et je ne serais surtout pas devenu le gardien que je suis aujourd’hui.»

Je ne suis pas le plus grand défenseur des individus qui occupent les deux fonctions dans la LHJMQ puisque je considère qu’il s’agit d’une charge de travail qui est de plus en plus lourde, mais par contre, je suis très à l’aise avec cette nouvelle tendance d’embaucher un adjoint dès le départ. Gilles Bouchard est le meilleur exemple à Rouyn-Noranda puisque Mario Duhamel a accompli une besogne exceptionnelle cette saison à ses côtés. Dominique Ducharme s’entourera lui aussi, d’un bon directeur général adjoint et ce type de scénario et bien, je l’adore. Je l’adore puisque l’équipe aura une seule mentalité plutôt que d’en avoir deux comme dans le passé. La ligne de directrice maintenant, c’est celle de Ducharme.

Pour les gens qui connaissent un peu moins Dominique et bien, c’est un « players coach », donc il ne faut pas s’attendre à beaucoup de flammèches, mais par contre, il ne se gêne jamais pour passer un message et il n’est pas réputé pour mettre des gants blancs pour le faire. L’une des choses qui me plaisent énormément chez l’entraineur natif de Joliette, c’est qu’il a su apprendre des joueurs vedettes qu’il a dirigé chez les Mooseheads. On dit souvent qu’un joueur apprend d’un entraîneur, mais n’allez pas croire que Ducharme n’a pas appris de Nathan MacKinnon, de Jonathan Drouin, de Nikolaj Ehlers et de Timo Meier, au contraire, c’est extrêmement enrichissant pour un entraîneur d’avoir la chance de côtoyer ce genre de joueurs et c’est surtout, très enrichissant d’avoir eu la chance d’être en mesure de soutirer le meilleur d’eux soir après soir.

Le temps était venu de modifier l’ADN de l’équipe et Dominique Ducharme saura amener un vent de fraîcheur aux Voltigeurs.

Je ne suis évidemment pas devin, mais je crois fermement qu’on aura droit à une belle saison. Ce que je veux voir en tant qu’analyste c’est une équipe qui progresse et je n’ai aucun doute que sous la direction de Ducharme, cette équipe progressera.

Bon succès Dominique !

plus de nouvelles
L'été de Marc-Olivier Duquette
Il y a 6 jours
Changement au département hockey des Voltigeurs
Il y a 6 jours
Les vacances sont arrivés au bureau des Voltigeurs...
Il y a 7 jours
Guay invité par les Devils
Il y a 1 semaine
Bastian Eckl comparé à Ondrej Palat
Il y a 1 semaine
L'été d'Olivier Rodrigue
il y a 2 semaines