MENU

Les Remparts enlèvent un match prement disputé

Il n’y a pas qu’aux Jeux olympiques qu’un match de hockey peut donner lieu à un spectacle enlevant. Le duel âprement disputé entre les Remparts de Québec et les Voltigeurs de Drummondville devant la meilleure foule de la saison au Centre Marcel-Dionne, dimanche, en est la preuve.

Confrontés à un deuxième match en moins de 24 heures, les protégés de Martin Raymond ont livré une rude bataille à leurs adversaires de la Vieille capitale, qui ont finalement eu le dernier mot 3-2 en fusillade. Au terme des 65 minutes de jeu réglementaires, c’est un but de Marc-Olivier Groleau lors de la cinquième vague des tirs de barrage qui a fait pencher la balance du côté des visiteurs. Le joueur affilié de 19 ans disputait seulement un 15e match en carrière dans la LHJMQ.

«En raison du calendrier exigeant du mois de février, c’était un match très dur physiquement pour notre équipe. On avait moins d’énergie en première, mais le but de Caouette nous a redonné des jambes. Par la suite, on a disputé un match très solide. On s’est donné une chance de gagner face à un adversaire dangereux», a commenté Martin Raymond.

Après avoir vu Alexandre Boivin ouvrir le pointage sur une superbe passe de Mikhaïl Grigorenko au premier vingt, les Voltigeurs ont créé l’égalité en début de deuxième période, quand Olivier Caouette a touché la cible à l’aide d’un tir vif et précis dans le haut du filet. William Carrier a profité d’un avantage numérique pour placer les locaux aux commandes dès les premiers instants du troisième tiers, mais l’attaque à cinq des Remparts a riposté aussitôt par l’entremise de Kurt Etchegary.

«Notre corps défensif et notre gardien ont été très solides, bien appuyés par les replis de nos attaquants. La défensive représente assurément notre force cette saison, mais on aimerait marquer plus de buts. Je m’en veux d’ailleurs d’avoir mis trop d’emphase sur la défensive dans mes enseignements jusqu’ici. J’apprends encore de mes erreurs», a confié Martin Raymond.

Devant leur filet respectif, Louis-Philip Guindon et François Brassard ont repoussé 23 des 25 lancers dirigés vers eux. Le gardien des Remparts a été particulièrement fumant en fin de match, alors que les Voltigeurs connaissaient leurs meilleurs moments.

«On demande à nos leaders de se lever et de répondre dans les moments cruciaux. C’est exactement ce qu’Etchegary, Grigorenko, Brassard et Lambert-Lemay ont fait ce soir», a souligné l’entraîneur-chef des Remparts, Philippe Boucher.

Lambert-Lemay n’a pas changé

Ce duel revêtait bien sûr une saveur particulière pour Francis Lambert-Lemay. L’ancien capitaine des Voltigeurs était de retour au Centre Marcel-Dionne pour la première fois depuis qu’il a été troqué aux Remparts.

«J’avais déjà affronté mes anciens coéquipiers à Québec. C’était spécial d’entendre Guy Lahaie dire “Accueillons nos Voltigeurs!” au début, mais par la suite, je ne n’ai pas ressenti de stress particulier. Les points sont tellement précieux au classement. Je me suis concentré sur notre jeu collectif», a expliqué Lambert-Lemay.

«Ce soir, on a bien exécuté plusieurs petits détails, a-t-il poursuivi. On a alloué moins de revirements que lors du dernier match. On a aussi bloqué plusieurs lancers. Résultat, leur avantage numérique n’a eu que peu de chances. Les Voltigeurs ne sont pas souvent surclassés au chapitre de l’éthique de travail, mais ce soir, on y est parvenu.»

Il ne fait d’ailleurs aucun doute dans l’esprit de Lambert-Lemay que les Remparts sont capables de faire des dégâts lors des prochaines séries éliminatoires. Le défenseur de 20 ans a aidé ses nouveaux coéquipiers à se forger une fiche de 13-5-0-1 au cours des dernières semaines.

«On a trois lignes très punchées à l’attaque. Notre défensive est jeune, mais on est capables de freiner de bonnes attaques», a-t-il fait valoir.

«Pour ma part, mon rôle n’a pas changé. J’ai une lettre sur mon chandail et j’exerce mon leadership auprès de nos jeunes défenseurs. Mon style n’a pas changé non plus, comme vous avez pu le constater ce soir», a ajouté le robuste arrière de 6 pieds et 200 livres.

Bloc-notes…

Blessé «au haut du corps», la veille, Frédérick Gaudreau n’a pas été en mesure d’enfiler l’uniforme. Son état de santé sera réévalué sur une base quotidienne… Dylan Montcalm et Julien Carignan-Labbé ont réintégré l’alignement après avoir regardé le match de la veille du haut des gradins… De leur côté, les Remparts devaient se débrouiller sans les services de plusieurs éléments importants, dont Olivier Archambault, qui soigne une blessure à un genou, Adam Erne et Adam Chapman… Une foule survoltée de 3139 spectateurs a assisté à la rencontre… Les Voltigeurs effectueront leur dernier long voyage de la saison en rendant visite aux Huskies de Rouyn-Noranda, mardi soir, puis aux Foreurs de Val-d’Or, le lendemain…

plus de nouvelles
Voltigeurs 11, Cataractes 1 : Une deuxième période explosive
Il y a 18 heures
Diaporama du match du 5 novembre face à l'Océanic de Rimouski
Il y a 2 jours
L’Océanic freine les Voltigeurs
Il y a 5 jours
4:04
Nos Voeux de Noël
Il y a 5 jours
Gregor MacLeod des Voltigeurs est le Joueur de la semaine dans la LCH
Il y a 6 jours
Diaporama du match du 2 décembre face à l'Armada de Blainville-Boisbriand
Il y a 7 jours