MENU
Les Voltigeurs arrachent la première

Comme on s’y en attendait, les Olympiques de Gatineau et les Voltigeurs de Drummondville se sont livrés une véritable guerre de tranchées sur la glace du Centre Marcel-Dionne, vendredi soir. Au bout de ce premier choc, les Drummondvillois se sont imposés 3-1, prenant ainsi une avance de 1-0 dans cette série quart de finale quatre-de-sept.

Dans un duel de gardiens enlevant, c’est Guillaume Nadeau qui a finalement eu le dernier mot sur son vis-à-vis, Maxime Clermont. Les deux portiers, qui avaient pourtant suscité des doutes avant le début de la série, ont plutôt inspiré leurs coéquipiers en multipliant les prouesses devant leur filet assailli de toutes parts. Nadeau n’a cédé qu’une seule fois sur 31 lancers tandis que Clermont a repoussé 30 des 33 tirs dirigés vers lui.

Au cœur de toutes les batailles, André Bouvet-Morrissette a joué aux héros en inscrivant le filet décisif en plus de préparer le but d’assurance. Rémi Blanchard et Jonathan Brunelle ont également touché la cible. Nicolas Deslauriers a été le seul marqueur pour les Olympiques.

«Les vraies séries viennent de commencer!», s’est exclamé Bouvet-Morrissette lorsque rencontré par les journalistes au terme de la rencontre.

«C’était un match serré et très émotif, a ajouté le numéro 47, qui a testé le gardien adverse à huit reprises. Pour ma part, j’ai simplement joué mon rôle en amenant de l’intensité. Sur mon but, je n’ai eu qu’à prendre le rebond. Mais sans les arrêts de Nadeau, le pointage n’aurait pas été le même. Malgré cette victoire, on n’a encore rien gagné. Ce sera une longue série.»

S’accrochant à une mince avance de 1-0 après 40 minutes de jeu, les Voltigeurs ont profité d’un avantage numérique pour creuser l’écart en début de troisième période. Après avoir provoqué lui-même un revirement en zone adverse, Bouvet-Morrissette, bien posté devant le filet, a sauté sur un retour de lancer de Marc-Olivier Brouillard. Tye McGinn croupissait alors au cachot pour avoir fait trébucher Marc-Olivier Vachon. Refusant d’abdiquer, les Olympiques ont riposté 70 secondes plus tard, quand Nicolas Deslauriers a saisi un retour de lancer de Tommy Tremblay.

La bataille s’est poursuivie de plus belle jusqu’à ce que Bouvet-Morrissette, encore lui, prépare le but d’assurance en refilant le disque à Jonathan Brunelle avec moins de deux minutes à écouler au tableau indicateur.

Rémi Blanchard avait ouvert la marque à 13 min 39 s de la deuxième période. Appuyant l’attaque, le vétéran défenseur a accepté une passe d’Ondrej Palat avant de battre Maxime Clermont grâce à un tir parfait dans le haut du filet. Sur la séquence, Couturier avait permis aux siens d’entrer en zone ennemie en gagnant sa bataille le long de la rampe.

Jusque-là, les deux gardiens avaient volé le spectacle en repoussant chacune des attaques dirigés vers eux. Peu avant le but de Blanchard, Nadeau avait stoppé Philippe Halley en échappée.

Opposé au trio de Marc-Olivier Vachon, le champion pointeur de la LHJMQ, Philip-Michaël Devos, a été tenu à l’écart de la feuille de pointage pour la première fois depuis le début des séries éliminatoires. Il a terminé le match avec un différentiel de -1 et trois tirs au but. Les Olympiques ont quant à eux réussi l’exploit de blanchir Couturier, couronné joueur le plus efficace du circuit à peine 48 heures plus tôt.

«Dans un match aussi serré, c’est le marquage, le petit extra que tu donnes pour te replier ou pour toucher à la rondelle devant le filet, qui va faire la différence. Chaque bataille était difficile à gagner, mais nos joueurs ont payé le prix. Il faudra faire la même chose demain et même encore plus», a analysé l’entraîneur-chef des Voltigeurs, Mario Duhamel.

Dans le camp des perdants, Benoît Groulx a également pointé du doigt certains détails pour expliquer le résultat de la rencontre.

«Ce fut un match âprement disputé où il n’y avait pas d’espace sur la glace. Les deux équipes ont bataillé avec intensité et les deux gardiens ont très bien fait. Au bout du compte, les Voltigeurs ont mérité la victoire en capitalisant sur les occasions qu’ils se sont créés. Ils ont aussi commis moins de revirements que nous. On devra apporter les ajustements nécessaires», a lancé le pilote des Olympiques.

La série se poursuivra dès samedi soir, toujours au Centre Marcel-Dionne.

Bloc-notes…

Les recrues Simon Tardif-Richard, Mitchell Robillard, Trent Samuels-Thomas et Jonathan Delorme ont été rayés de la formation des Voltigeurs… Richard Castonguay, Olivier Picard et Taylor Burke n’étaient pas en uniforme du côté des Olympiques… Marc-Olivier Vachon a disputé un 50e match éliminatoire en carrière dans l’uniforme des Voltigeurs. Le record d’équipe est de 60 parties et il appartient à Alain Charland… Les Voltigeurs n’ont jamais remporté une série éliminatoire en cinq tentatives face aux Olympiques depuis leur arrivée dans la LHJMQ : 2006 (Gatineau en 7), 2000 (Hull en 4), 1997 (Hull en 5), 1988 (en finale, Hull en 7), et 1986 (Hull en 5)…

 

Source: Jonathan Habashi: www.journalexpress.ca

plus de nouvelles
L'été de Marc-Olivier Duquette
Il y a 6 jours
Changement au département hockey des Voltigeurs
Il y a 6 jours
Les vacances sont arrivés au bureau des Voltigeurs...
Il y a 7 jours
Guay invité par les Devils
Il y a 1 semaine
Bastian Eckl comparé à Ondrej Palat
Il y a 1 semaine
L'été d'Olivier Rodrigue
il y a 2 semaines