MENU
Les Voltigeurs entament les festivités à leur façon

 

En lessivant les Cataractes 7-0

En cette veille du jour de l’an, l’ambiance était à la fête au Centre Marcel-Dionne, mercredi après-midi, quand les Voltigeurs ont littéralement anéanti les Cataractes par le pointage de 7-0.

Visiblement déterminés à souligner à leur façon les festivités entourant le 200e anniversaire de fondation de Drummondville, les jeunes loups des Voltigeurs ont entamé le match avec le couteau entre les dents. Travaillant avec leur acharnement des beaux jours, les Rouges ont imposé leur rythme d’une présence à l’autre tant dans leur zone qu’autour du filet adverse.

Après avoir pris les devants 2-0 lors de l’engagement initial, les locaux ont ajouté à leur avance en début de deuxième période, profitant d’un avantage numérique après un long délai en raison d’une baie vitrée fracassée. Ce troisième but a eu l’effet d’un K-O sur des Cats déjà peu convaincants, ce qui a finalement pavé la voie à une pétarade offensive de quatre buts en troisième période, , pour le plus grand délice des quelque 2900 spectateurs présents…

«C’était important pour nous de connaître un excellent départ. Pour y parvenir, on a mis beaucoup de pression sur eux. On a profité de leur jeune défensive en gardant la rondelle constamment en fond de territoire. Nos quatre trios ont mis l’épaule à la roue», s’est réjoui Louis Robitaille après la rencontre.

«C’est une belle façon de partir les festivités du 200e de Drummondville! C’est aussi une façon de gâter nos partisans. On tenait à les remercier pour leur précieux appui au cours de la dernière année», a ajouté l’entraîneur-chef par intérim des Voltigeurs

En panne sèche depuis belle lurette, le jeu de puissance drummondvillois a enfin débloqué face aux Cataractes. Méconnaissables, les locaux ont enfilé trois buts en six tentatives…

«En avantage numérique, on a gardé les choses simples. On a fait beaucoup de vidéo avec les gars, mais on leur a aussi demandé d’utiliser leur sens du hockey. Aujourd’hui, ils ont fait des jeux qu’on ne peut pas enseigner», a expliqué Robitaille.

«Nos joueurs ont le talent nécessaire pour connaître du succès, a-t-il ajouté. C’est simplement à eux de se faire confiance. Aujourd’hui, leur talent a parlé.»

Lalancette et Fleschler sur une lancée
Dans ce festin offensif, Joey Ratelle a connu un match de quatre points (deux buts, deux passes), tous amassés en troisième période. Georgs Golovkovs (un but, deux passes), Alex Barré-Boulet (deux buts), Michale Carcone (deux passes), Frédéric Aubé (deux passes), Mattew Boucher (un but) et Christophe Lalancette (un but) ne sont pas demeurés en reste.

Poursuivant sur sa récente lancée, Lalancette a livré une autre performance inspirée. Rejeté par les Sharks de San Jose l’été dernier, puis rayé de l’alignement des Voltigeurs à la fin du mois de novembre, le centre de 20 ans a refusé de s’apitoyer sur son sort. Appelé à remplir des missions défensives, il est rapidement redevenu un rouage important dans les succès du club.

«Lalancette démontre beaucoup de leadership présentement. Ce n’était pas évident pour lui d’accepter de moins jouer en avantage numérique, mais il nous a fait confiance. Il a toujours produit offensivement, mais maintenant, il le fait tout en tenant les meilleurs joueurs adverses hors de la feuille de pointage. Ce soir, c’était le trio d’Anthony Beauvillier, et lundi, c’était celui de Danick Martel», a souligné Robitaille.

«Christophe un joueur très intelligent. C’est ce qui lui permet d’être si complet. Il est en train de démontrer aux recruteurs de la LNH qu’il est un joueur défensif capable de produire à cinq contre cinq. C’est une denrée recherchée.»

Un autre Voltigeur qui connaît de bons moments dernièrement, c’est Joe Fleschler. Pendant que Marvin Cüpper était chassé du match après le cinquième but des Voltigeurs, l’Américain de 19 ans a repoussé les 25 tirs dirigés vers lui, en route vers son premier blanchissage en carrière dans la LHJMQ.

«Fleschler possède une éthique de travail exceptionnelle, a souligné Robitaille. Son gros gabarit a peut-être fait en sorte qu’il a été plus lent à partir, mais aujourd’hui, on voit les résultats. Comme il est un compétiteur-né, il espérait un peu le départ de Guindon pour avoir le filet. Aujourd’hui, il démontre qu’il le méritait.»

Robitaille n’a d’ailleurs pas caché que Fleschler est désormais considéré comme le gardien numéro un de l’équipe, ce qui signifie qu’Anthony Brodeur devra encore prendre son mal en patience.

«Le plus beau de l’histoire, c’est que Joe a encore une belle fenêtre d’apprentissage devant lui. Il a encore une année et demie devant lui pour continuer à progresser. Et les gardiens de 6 pieds et 5 pouces qui sont aussi athlétiques, ça ne court pas les rues. Les équipes de la LNH recherchent ce genre de gardien.»

«Une leçon d’intensité»
Dans l’autre vestiaire, Martin Bernard n’est pas passé par quatre chemins lorsqu’appelé à commenter la contre-performance de son équipe.

«C’est une catastrophe. C’est inacceptable. En fait, il n’y a pas de mot pour expliquer ça. Ce matin, on voyait déjà que les gars dormaient au gaz pendant qu’on expliquait le plan de match. Résultat : d’un bout à l’autre, Drummondville nous a servi une véritable leçon d’intensité. Leurs joueurs étaient physiques, intenses et totalement commis envers l’équipe», a énuméré l’entraîneur-chef des Cataractes, qui a vu les Voltigeurs diriger 41 rondelles vers Marvin Cüpper et Antoine Samuel.

«De notre côté, nos joueurs semblent avoir oublié par où on est passé la saison dernière, a-t-il poursuivi. On a bâti notre identité pendant ces moments difficiles. Il faut maintenant la retrouver. Il n’y a pas d’excuse qui tienne. Quand on met le pied sur la glace, on doit travailler.»

«Les gars sont mieux de ne pas trop manger de dinde», a pris soin d’ajouter Bernard, en laissant ainsi sous-entendre que le retour à l’entraînement sera très intense le 2 janvier.

plus de nouvelles
Les Voltigeurs incapables de couler l'Armada
Il y a 19 heures
Le Groupe Canimex devient présentateur officiel
Il y a 1 jour
Olivier Rodrigue sélectionné pour le Match des Meilleurs Espoirs de la LCH 2018
Il y a 3 jours
3:15
Le Noël des Voltigeurs
Il y a 6 jours
5:36
"En route vers la Classique hivernale Drummondville 2018" - Épisode 1
Il y a 1 semaine
Quatorze équipes de hockey mineur retenues pour participer à la Classique hivernale Drummondville 2018!
Il y a 1 semaine