MENU
Les Voltigeurs plient l’échine devant le Titan

 

Ce n’est pas faute d’avoir essayé, mais la rondelle ne semblait pas rouler pour les Voltigeurs, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne. En pliant l’échine 4-3 en fusillade devant le Titan d’Acadie-Bathurst, les Drummondvillois ont encaissé une troisième défaite consécutive.

Après avoir vu le Titan prendre les devants 2-0, puis 3-1 dès l’engagement initial, les Voltigeurs (3-3-0-1) ont refusé de baisser les bras, continuant de travailler avec leur acharnement habituel. Deux buts rapides dans les premiers instants du deuxième vingt ont permis aux protégés de Martin Raymond de créer l’égalité 3-3, mais le vétéran gardien Jacob Brennan leur a ensuite fermé la porte en troisième période ainsi qu’en bris d’égalité. En fusillade, un but de Mark Simpson a procuré une rare victoire à la formation néo-brunswickoise (2-5-0-0).

«On n’était pas content de notre première période, où on a été très indisciplinés. On est revenu dans le match avec une bonne deuxième, mais on n’a pas été capables de conclure en troisième même si on a obtenu de bonnes chances de marquer. Puis, en tirs de barrage, ça peut aller de n’importe quel bord», a analysé Martin Raymond lors de son point de presse devant les journalistes.

Déjà privés de Christophe Lalancette et de Jérome Verrier, les Voltigeurs ont perdu les services d’un autre attaquant de premier plan dès les premières minutes de la rencontre. Auteur d’une mise en échec par-derrière à l’endroit d’Alexandre Gosselin, Joey Ratelle a été expulsé du match en plus de recevoir une punition majeure. Une décision qui a visiblement irrité Martin Raymond.

«Sur le coup, je trouvais l’appel sévère. C’était une punition, mais pas de cinq minutes. C’est une question de jugement et ça se passe très vite sur la patinoire. Ce sera à la ligue de décider», a-t-il commenté.

«Peu importe, en général, notre indiscipline était méritée dans ce match. En première période, on s’est mis dans le trouble. Quand on se défend en infériorité numérique, ça nous empêche de créer du momentum en attaque. On se doit d’être plus intelligents dans nos actions», a continué l’entraîneur-chef des Drummondvillois, qui a également vu son équipe bousiller deux attaques massives en troisième période.

En l’absence de ces trois piliers offensifs, les jeunes joueurs des Voltigeurs ont pris la relève. Le trio d’Alex Barré-Boulet (1-1), Georgs Golovkovs (1-1) et Marc-Antoine Bouillon (0-2) a encore une fois été très menaçant, se forgeant un différentiel combiné de +6 et dirigeant pas moins de 12 tirs vers le filet ennemi. Michael Carcone a également fait mouche en avantage numérique.

«On veut développer notre profondeur. L’absence de nos vétérans, on voit ça comme une belle opportunité pour nos jeunes de prendre du millage», a expliqué Raymond.

«Barré-Boulet nous aide beaucoup en l’absence de Lalancette. Sa vision du jeu et ses qualités de passeur lui permettent de faire de très belles choses avec la rondelle», a-t-il ajouté.

Dans le camp du Titan, l’entraîneur-chef Mario Pouliot a commencé par louanger ses adversaires.

«Pour nous, les Voltigeurs représentent un beau modèle. Ce soir, il leur manquait trois gros joueurs, mais honnêtement, ils n’ont jamais arrêté de travailler. Leurs joueurs sont excessivement rapides et ils sont toujours sur la rondelle. Pour une jeune équipe comme la nôtre, c’est important d’apprendre à gagner quand il y a si peu d’espace sur la patinoire. Ce n’est pas toujours élégant, mais ça fait partie du processus d’apprentissage et ça nous permet de prendre confiance en nos moyens», a expliqué celui qui a œuvré derrière le banc des Huskies et du Drakkar ces dernières années.

«Ce que j’ai aimé ce soir, c’est qu’on est resté calme quand les Voltigeurs ont égalisé la marque en deuxième, a-t-il poursuivi. On leur a mis de la pression en plaçant des rondelles derrière leurs défenseurs. On a aussi bien réagi en désavantage numérique en troisième période. C’est une grosse victoire.»

Nicholas Blanchard, Guillaume Brisebois et Mark Simpson ont marqué les buts du Titan en temps réglementaire. Christophe Boivin et Egor Popov ont récolté chacun deux mentions d’aide.

Bloc-notes…
Dans les derniers instants de la prolongation, Brennan a frustré Golovkovs en étendant sa jambière gauche… En fusillade, le Néo-Écossais de 20 ans a poursuivi sur sa lancée en bloquant coup sur coup Sévigny, Carcone et Golovkovs… Louis-Philip Guindon a pour sa part stoppé Boivin avant d’être déjoué entre les jambières par Simpson… Au premier vingt, Julien Carignan-Labbé s’est porté à la défense de Mathieu Sévigny, solidement frappé par Anthony Gingras… Les Voltigeurs ont eu le dessus 41-31 dans la colonne des lancers… La fusillade a été retardée en raison d’un problème de resurfaceuse… Il s’agissait de la première défaite des Voltigeurs face au Titan depuis la saison 2010-2011 (six victoires consécutives)… Blessé, Christophe Lalancette a raté un deuxième match de suite tandis que Trevor Bush a été rayé de l’alignement… À ses débuts chez les professionnels, vendredi soir, à Windsor, Jérome Verrier a enfilé un but dans une défaite hors-concours de 5-2 des Griffins de Grand Rapids face aux Monsters de Lake Erie. À l’essai au sein du club-école des Red Wings de Détroit, le Drummondvillois de 20 ans a soulevé un rebond par-dessus l’épaule du gardien tchèque Roman Will pour réduire l’écart à 4-2 à 6 min 45 s de la troisième période… Les Voltigeurs renoueront avec l’action dès samedi soir, en recevant le Drakkar de Baie-Comeau…

plus de nouvelles
Louis Morissette s’associe à la Classique hivernale Drummondville 2018
Il y a 7 heures
Connor Bramwell acquis par les Voltigeurs
Il y a 9 heures
Les Voltigeurs se paient l'Armada
Il y a 4 jours
Don Cherry nommé président honoraire des Célébrations de la 100e Coupe Memorial Mastercard
Il y a 6 jours
Harvey réalise 25 arrêts et propulse la LHJMQ vers un gain de 3-1
Il y a 6 jours
Match #5 LHJMQ 3 Russie 1
Il y a 6 jours