MENU

Raymond déçu de la performance des siens

Voltigeurs 0, Remparts 3

Tous les éléments étaient en place pour un grand rendez-vous, vendredi soir, au Colisée Pepsi, mais l’un des protagonistes n’a pas livré la marchandise. Résultat : les Voltigeurs de Drummondville ont encaissé un revers de 3-0 face aux Remparts de Québec.

 

Dans un match disputé devant plus de 13 500 spectateurs et marquant le retour de Ryan Culkin à Québec, les Voltigeurs n’ont jamais véritablement pris leur envol. Les Remparts (31-14-3-5) ont marqué deux fois en deuxième période, en route vers un gain qui leur permet de consolider leur quatrième position au classement général.

«On a bien mal commencé la partie. On n’était pas allumés sur les détails, comme les mises en jeu et les batailles à un contre un. De leur côté, les Remparts étaient affamés. Ils s’étaient fait varloper dans les médias ces derniers jours et ils sont sortis très forts. Heureusement, Guindon a été super, mais on les a laissés prendre le momentum», a raconté Martin Raymond, qui ne cachait pas sa déception lorsque joint après le match.

Dans la défaite, le jeu de puissance des Voltigeurs a été blanchi en sept tentatives, incluant deux cinq contre trois.

«C’est ça le plus enrageant. On avait la chance de revenir dans le match en deuxième, mais on n’a pas su capitaliser en avantage numérique. On a été meilleurs en troisième période, mais notre indiscipline nous a coupé les jambes», a déploré Raymond.

«Cam Askew a été notre meilleur joueur. Ce n’est pas normal. J’aurais aimé que nos vétérans prennent le leadership», a ajouté le pilote des Voltigeurs.

Pour les Remparts, Kurt Etchegary, Nick Sorensen et Anthony Duclair ont touché la cible à égalité numérique. Auteur de 34 arrêts, François Brassard a décroché son cinquième jeu blanc cette saison.

Devant le filet des Voltigeurs, Louis-Philip Guindon a repoussé 31 des 34 tirs dirigés vers lui. Il a notamment stoppé Adam Erne sur un lancer de punition en première période.

Représentant un cas incertain avant le match, Jérome Verrier a été en mesure de revêtir l’uniforme. Matthew Donnelly a été laissé de côté même s’il est rétabli de sa blessure.

Ayant glissé au sixième rang du classement général, les Voltigeurs (32-17-1-2) prendront maintenant la route de Baie-Comeau pour y affronter le Drakkar (37-13-1-3), dimanche, à compter de 16 h. La troupe d’Éric Veilleux trône toujours au sommet du classement de la LHJMQ.

«Je m’attends à ce qu’on rebondisse et qu’on fasse preuve de plus d’intensité. Pour battre Baie-Comeau, il faudra être discipliné dans notre structure pour ne pas leur donner des attaques en surnombre. On devra payer le prix devant le filet et nos unités spéciales devront être à la hauteur», a conclu Martin Raymond.

plus de nouvelles
Voltigeurs 11, Cataractes 1 : Une deuxième période explosive
Il y a 19 heures
Diaporama du match du 5 novembre face à l'Océanic de Rimouski
Il y a 2 jours
L’Océanic freine les Voltigeurs
Il y a 5 jours
4:04
Nos Voeux de Noël
Il y a 5 jours
Gregor MacLeod des Voltigeurs est le Joueur de la semaine dans la LCH
Il y a 6 jours
Diaporama du match du 2 décembre face à l'Armada de Blainville-Boisbriand
Il y a 7 jours