MENU
Sans complexes… et enfin victorieux!

 

Océanic 3, Voltigeurs 4

Personne ne donnait cher de la peau des Voltigeurs avant le duel contre l’Océanic, samedi soir, au Centre Marcel-Dionne. Et c’est précisément ce qui fait la beauté du hockey…

Vaillants et sans complexes devant l’équipe classée cinquième favorite à l’échelle du hockey junior canadien, les jeunes loups de Martin Raymond ont causé une véritable surprise en arrachant une victoire de 4-3. Grâce à cet exploit, les Drummondvillois ont non seulement stoppé leur mauvaise séquence de neuf défaites, mais ils ont également infligé un premier revers en dix matchs à l’Océanic.

Luttant pour leur survie –lire une place en séries éliminatoires–, les Voltigeurs ont rapidement pris les devants 2-0 avant de voir l’Océanic reprendre les commandes 3-2 au deuxième vingt. Après avoir créé l’égalité grâce à un avantage numérique de deux hommes, les locaux fait exploser le toit de l’aréna de la rue Cockburn en marquant avec 3 min 35 s à écouler au troisième engagement. C’est le jeune Matthew Boucher qui a joué aux héros en surprenant Louis-Philip Guindon depuis l’arrière du filet, la rondelle déviant sur un joueur.

«Dernièrement, le pointage ne reflétait pas nos performances. On n’était pas déclassés, mais on manquait d’opportunisme. Ce soir, on n’a pas été plus parfaits que dans les derniers matchs. La différence, c’est qu’on a été plus opportunistes et que notre gardien a été excellent», a analysé Martin Raymond en entrevue d’après-match.

Auteur de 38 arrêts, dont 16 consécutifs en troisième période, Joe Fleschler a effectivement offert sa meilleure prestation depuis un bon bout de temps.

«Nos gardiens sont très importants dans notre équation. On a besoin qu’ils soient notre fondation chaque soir», a expliqué Raymond.

En offensive, les recrues Alex Barré-Boulet (deux buts, une passe) et Michael Carcone (un but, deux passes) ont sonné la charge pour les Voltigeurs (24-31-0-3).

«C’est un sentiment incroyable de battre l’Océanic! Cette victoire va nous remonter le moral. On était tannés de perdre, mais on restait quand même positifs. Ce soir, on était très motivés par ce gros test et par l’idée d’affronter nos anciens coéquipiers», a lancé Alex Barré-Boulet, qui revendique maintenant 21 buts, le plus haut total pour une recrue des Voltigeurs depuis dix ans, soit quand Derick Brassard avait atteint le plateau des 25 buts en 2004-2005.

«On retire une fierté de battre les meilleures équipes de la ligue. Jusqu’ici, on a gagné deux fois contre Moncton, Québec et Rimouski, tous de gros clubs qu’on risque d’affronter en séries. On est persuadés qu’on peut battre n’importe qui et causer des surprises en séries», a ajouté le spectaculaire joueur de centre de 17 ans, qui a amassé huit points (7-1) en autant de matchs en février.

L’effet Vachon
Coïncidence ou non, en matinée, l’ancien capitaine Marc-Olivier Vachon s’était adressé aux joueurs de l’équipe dans le cadre d’une activité de l’alumni des Voltigeurs. Son discours a visiblement fouetté les troupes.

«Marc-Olivier a parlé de son expérience pendant la saison 2007-2008, une année difficile pour les Voltigeurs. Ses coéquipiers et lui s’étaient alors concentrés sur le processus et non sur le résultat. C’est un message qu’on répète souvent aux gars : quand on joue de la bonne manière, on se donne une chance de gagner. Marc-Olivier nous a aussi fait prendre conscience qu’on est chanceux, car on a encore notre destinée entre nos mains dans la course aux séries. En 2007-2008, l’équipe était déjà éliminée à Noël», a relaté Raymond.

«Les gars ont apprécié sa présence et ils bien répondu. Ils ont joué avec beaucoup enthousiasme ce soir», a ajouté l’entraîneur-chef des Voltigeurs, qui a longtemps dirigé l’équipe dont fait aujourd’hui partie Vachon, les Redmen de l’Université McGill.

Trois espoirs en renfort
Profitant de la pause des Jeux du Canada dans le circuit de hockey midget AAA, les Voltigeurs ont poursuivi leur virage jeunesse en faisant appel à trois des plus beaux espoirs de l’organisation. Les défenseurs Nicolas Patry-Gingras (16 ans, Gatineau) et Jarrod Shipley (16 ans, Saint-Jean) ainsi que l’attaquant William Leclerc (17 ans, Longueuil) ont disputé un deuxième match après celui de la veille à Shawinigan. Leclerc a d’ailleurs récolté une passe sur le but vainqueur.

«Patry-Gingras et Shipley ont été solides en défense. Quant à Leclerc, il n’a pas froid aux yeux. Il joue avec beaucoup de calme et d’assurance. C’est pourquoi je n’ai pas hésité à l’employer avec quatre minutes à faire», a expliqué Raymond, dont la formation était parsemée de neuf recrues.

Rayé de l’alignement la veille, une première depuis son arrivée à Drummondville, le vétéran Adam Chapman a disputé un fort match contre l’Océanic.

«On veut que Chapman soit plus discipliné, qu’il soit un exemple pour nos jeunes chaque fois qu’il saute sur la glace. Ce soir, il s’est tenu loin de la boîte des punitions», a fait remarquer Raymond.

Retour raté pour Guindon
Dans le camp de l’Océanic (37-14-2-2), Serge Beausoleil ne s’inquiétait pas outre mesure de cette rare défaite.

«C’était une belle partie de hockey. En troisième, le cinq contre trois leur a redonné espoir. Fleschler a aussi fait la différence avec quelques arrêts-clés. De notre côté, on n’a pas bien joué sur le quatrième filet. Nos trois attaquants étaient déjà sortis de la zone pour aller marquer un but. Mais il faut donner le mérite qui revient aux Voltigeurs. Ils ont travaillé très fort pour aller chercher ce match», a commenté l’entraîneur-chef et directeur général de l’Océanic.

Affrontant ses anciens coéquipiers pour la première fois, Louis-Philip Guindon a paru nerveux à quelques reprises. Le vétéran gardien a finalement cédé quatre fois sur 29 tirs, perdant ainsi son duel face à Fleschler.

«Guindon a été un peu malchanceux ce soir. Mais dans l’ensemble, il nous amène de belles habitudes de travail, du calme et de la maturité devant le filet. Il fait preuve d’un bon leadership», a fait valoir Beausoleil.

Blessé, Charles-David Beaudoin a raté ce rendez-vous face aux Voltigeurs, dont il a été le cœur et l’âme pendant près de cinq saisons. Son retour au Centre Marcel-Dionne a néanmoins été souligné par l’organisation pendant le match, tout comme celui de Guindon.

«Beaudoin joue un rôle important dans notre équipe. On ne peut pas perdre un vétéran de sa trempe sans s’en ressentir. Son absence nous oblige à surtaxer d’autres défenseurs», a souligné Beausoleil.

Dans la défaite, Anthony DeLuca a inscrit deux buts en avantage numérique. Celui qui passera aux Voltigeurs à l’issue de la présente campagne revendique maintenant neuf buts à ses cinq derniers matchs. Michaël Joly a inscrit l’autre filet de l’Océanic grâce à une belle pièce de jeu individuelle en désavantage numérique.

Bloc-notes…
En l’emportant, les Voltigeurs ont repris l’exclusivité du 16e rang du classement général, deux points devant les Olympiques (22-30-0-5). Les Gatinois disputeront leur match en main dès dimanche, en recevant l’Océanic… Joey Ratelle a mis fin à une disette de sept matchs sans point… Justin Doucet (17 ans) n’a pas hésité à jeter les gants devant Justin Vachon (19 ans), les deux colosses se livrant un combat pour hommes en première période… Le jeune Jarrod Shipley affrontait l’équipe qui l’a repêché l’été dernier avant de le sacrifier dans l’échange amenant Beaudoin à Rimouski… Le triste record d’équipe de 16 défaites consécutives des Voltigeurs établi en 1989-1990 ne sera pas battu cette saison… Une joyeuse foule de 3122 spectateurs a assisté à la rencontre… Les Rouges reprendront le collier en rendant visite aux Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi soir, puis aux Foreurs de Val-d’Or, le lendemain… Soignant une blessure, Benjamin Gagné vise un retour durant ce voyage…

plus de nouvelles
Les Voltigeurs incapables de couler l'Armada
Il y a 19 heures
Le Groupe Canimex devient présentateur officiel
Il y a 1 jour
Olivier Rodrigue sélectionné pour le Match des Meilleurs Espoirs de la LCH 2018
Il y a 3 jours
3:15
Le Noël des Voltigeurs
Il y a 6 jours
5:36
"En route vers la Classique hivernale Drummondville 2018" - Épisode 1
Il y a 1 semaine
Quatorze équipes de hockey mineur retenues pour participer à la Classique hivernale Drummondville 2018!
Il y a 1 semaine