MENU

Un effort louable, mais insuffisant

 

Pour un deuxième match successif, les joueurs des Voltigeurs ont presque tout fait sur la glace du Centre Marcel-Dionne, samedi soir… sauf gagner. Résultat des courses : la troupe de Martin Raymond s’est inclinée 3-2 devant le Drakkar de Baie-Comeau, qui a ainsi vengé son échec de 7-2 encaissé il y a deux semaines.

Alors que la veille, c’est surtout l’indiscipline qui a fait mal aux Drummondvillois, c’est plutôt leur incapacité à profiter de celle de leurs rivaux qui leur a été coûteuse dans cet affrontement. Pourtant solide depuis le début de la saison, le jeu de puissance des locaux a été complètement étouffé par le Drakkar, spécialement en première période. Cette incapacité est finalement venue hanter les Rouges, qui ont vu les protégés de Marco Pietroniro capitaliser en avantage numérique plus tard dans la rencontre.

«On a été acharnés jusqu’à la fin, mais notre manque d’opportunisme nous a encore fait mal. On va devoir améliorer la qualité de nos tirs en mettant encore plus de circulation devant le filet», a expliqué Martin Raymond après la rencontre.

«En ce moment, on connaît des difficultés en attaque. On s’ennuie du leadership de nos plus vieux [Lalancette et Verrier]. On demande à notre premier trio de compter des buts chaque soir, mais on a besoin de l’apport de nos autres trios. Je suis convaincu qu’ils sont capables de contribuer», a poursuivi l’entraîneur-chef des Voltigeurs.

Le match s’est également joué devant le filet, où le vétéran Philippe Cadorette a été étincelant en repoussant 38 des 40 rondelles dirigées vers lui. Son vis-à-vis Joe Fleschler n’a pas été en mesure d’égaler ces prouesses, lui qui a fait face à 30 tirs.

«Dans l’ensemble, nos gardiens ont été corrects en fin de semaine, mais je suis sûr qu’ils sont capables d’être meilleurs», a laissé tomber Raymond, en faisant également référence à Louis-Philip Guindon.

Archarnement et concentration
Ayant pris les devants quand Joey Ratelle y est allé d’une belle percée au filet au premier vingt, les Voltigeurs ont vu le Drakkar riposter avec deux buts au deuxième engagement, ceux de Maxime St-Cyr (en avantage numérique) et Jamie Clavet (sur un revirement). Voyant le match pencher dangereusement du côté des visiteurs, Martin Raymond a alors senti le besoin d’utiliser son temps d’arrêt.

«On était en train de perdre notre calme. On a dû travailler fort pour garder notre concentration. Nos nouveaux joueurs patinaient sur les talons plutôt que les orteils, mais ils ont bien répondu par la suite», a-t-il expliqué.

En début de troisième période, Michael Carcone a ramené les deux équipes à la case départ, mais Dzmitry Ambrozheichik a rapidement redonné les devants au Drakkar en faisant dévier un lancer après une mise en jeu gagnée en territoire ennemi. Les Voltigeurs ont ensuite continué de bourdonner autour du filet de Cadorette, un effort toutefois insuffisant pour provoquer la prolongation.

«C’est décevant qu’on n’ait pas obtenu de points ce soir, car on a accompli de belles choses. Par exemple, Carcone a commis une grosse erreur sur le deuxième but du Drakkar, mais c’est lui qui a ensuite créé l’égalité 2-2. C’est non seulement un signe d’acharnement, mais ça démontre aussi la capacité de nos joueurs à vivre dans le présent sans se soucier des erreurs du passé», a souligné Raymond, qui a également apprécié voir ses joueurs riposter coup pour coup au jeu viril du Drakkar.

«Quand nos adversaires veulent nous intimider, on répond toujours en équipe.»

Après avoir remporté trois de leurs quatre premiers matchs, voilà que les Voltigeurs viennent d’encaisser un quatrième revers consécutif, dont trois à domicile. Martin Raymond s’est dit d’avis que seuls quelques détails ont fait pencher la balance du côté adverse durant cette séquence où l’équipe n’a d’ailleurs jamais été déclassée.

«Le potentiel et l’effort de nos joueurs sont là, c’est indéniable. D’ailleurs, je n’ai jamais vu une équipe démontrer autant d’acharnement et envoyer autant de rondelles vers le filet adverse. Il ne manque plus que de faire preuve d’un peu plus d’opportunisme…», a-t-il fait valoir.

«Je demande toujours à nos joueurs de ne pas se soucier du résultat, mais plutôt de notre façon de jouer. En début de saison, j’ai dit que notre objectif était de rendre nos fans fiers de nos efforts. À date, personne ne peut dire qu’on ne s’est pas présentés lors d’un match», a conclu Raymond.

Bloc-notes…
La blessure de Christophe Lalancette est finalement plus sérieuse que prévu : le vétéran ratera six semaines de jeu plutôt que trois ou quatre, tel que les médecins le croyaient au départ. Dans les circonstances, les Voltigeurs ont accepté de dévoiler publiquement que leur centre de 20 ans souffre d’une fracture au pouce subie le 26 septembre dernier à Rimouski… Jérome Verrier a disputé un deuxième match hors-concours dans les rangs professionnels, samedi soir, à Fort Wayne, dans un revers de 6-3 des Griffins face aux Monsters. Le Drummondvillois devrait être fixé sur son sort très bientôt puisque la saison régulière débutera dès vendredi dans la Ligue américaine… Alors que l’attaque massive des Voltigeurs a été blanchie (0 en 8), celle de l’adversaire a fait mouche à deux reprises (2 en 3)… Le Drakkar était notamment privé des services de Jérémy Grégoire, blessé… Après huit parties, les Voltigeurs se retrouvent avec un dossier de 3-4-0-1, un rendement qui les relègue en 14e position au classement général… Les Drummondvillois rendront visite aux Tigres de Victoriaville, ce mercredi soir. Notons que ce match était initialement prévu jeudi sur le calendrier publié en début de saison…

plus de nouvelles
Les Voltigeurs s’imposent à Gatineau
Il y a 9 heures
Domination des Voltigeurs face aux Foreurs
Il y a 1 jour
Les russes Chekhovich et Koltygin joueront dans la Série Canada-Russie CIBC de 2018
Il y a 2 jours
Dévoilement de l’Équipe de la LHJMQ pour la Série Canada-Russie CIBC 2018
Il y a 3 jours
Les Voltigeurs reviennent de l’arrière et battent l’Armada
Il y a 3 jours
Diaporama du match du 11 octobre 2018
Il y a 3 jours