MENU
Un hommage bien senti à Éric Verrier

Lors du gala reconnaissance des Voltigeurs

Sans l’arrivée providentielle d’Éric Verrier et de son groupe, il y a dix ans, les Voltigeurs n’évolueraient probablement plus à Drummondville. Aujourd’hui, l’organisation revendique un championnat de la LHJMQ et rêve d’attirer le tournoi de la Coupe Memorial.

Dans le cadre du traditionnel gala reconnaissance des Voltigeurs, qui s’est tenu lundi soir, à la Cage aux sports, les membres actuels et passés du conseil d’administration du club ont tenu à souligner l’apport de l’homme derrière la spectaculaire relance de l’organisation. Devant un peu plus de 200 personnes, le gouverneur Louis Brousseau a pris le micro pour lui rendre un hommage surprise et bien senti.

«Il y a dix ans, malgré tous les éléments qui laissaient croire le contraire, une quinzaine d’hurluberlus ont décidé que c’était bel et bien possible de faire revivre le hockey junior à Drummondville. On était un groupe, mais la qualité première d’un Voltigeur, c’est la qualité de son chef. Vous ne pouvez pas imaginer la quantité de travail qu’Éric accomplit année après année pour cette organisation. Si les Voltigeurs sont encore bien vivants, c’est en grande partie en raison de son leadership», a lancé Louis Brousseau, qui est également président des gouverneurs de la LHJMQ.

«Ceux qui connaissent les administrateurs des Voltigeurs savent que nous évitons les apparitions publiques. C’est peut-être pourquoi tu n’as reçu que peu de considération pour tout ce que tu as accompli au fil des ans, si on fait exception des titres que la LHJMQ t’a décernés en début de mandat. Mais nous, on sait que sans toi, on n’aurait pas été capables de tenir le fort. C’est pourquoi c’est si émotif pour nous de te remettre cette mention honorifique ce soir», a ajouté Louis Brousseau, déclenchant ainsi une ovation dans l’assistance.

Fidèle à sa réputation, Éric Verrier a accepté cet hommage en toute simplicité.

«Comme les joueurs, les administrateurs ne s’impliquent pas pour recevoir des prix, mais plutôt pour la passion du hockey. Je trouve que les dix dernières années ont passé très vite. Il me semble qu’hier, on se demandait si le hockey junior avait encore sa place à Drummondville. Aujourd’hui, la réponse est définitivement positive», a lancé celui dont le père, René Verrier, a été président des Voltigeurs entre 1983 et 1986.

«Je remercie tout le monde et plus particulièrement Dominic Ricard de croire en cette organisation. Maintenant que dix ans ont passé, j’espère ne pas devoir attendre dix autres années avant d’amener la Coupe Memorial ici… Les joueurs ont le droit de la gagner avant qu’on décroche l’organisation du tournoi!», a-t-il poursuivi en obtenant l’approbation du capitaine Charles-David Beaudoin.

Guindon, le plus utile

Sans surprise, le gala reconnaissance a couronné Louis-Philip Guindon en tant que joueur le plus utile à son équipe durant la saison 2013-2014. Le gardien de 18 ans, qui a réécrit le livre des records de l’équipe au cours des derniers mois, a également reçu le titre de joueur d’Impact de l’année, un prix voté par les partisans via le site web de l’équipe.

Champion pointeur de l’équipe pour une deuxième année de suite, Jérome Verrier a conservé son titre de joueur offensif par excellence. L’attaquant Olivier Caouette a quant à lui reçu le prix décerné au meilleur joueur défensif.

Débarqués en Amérique du Nord il y a moins d’un an, Georgs Golovkovs et Sergei Boikov se sont partagés le titre de recrue par excellence de la dernière saison.

Pour sa part, Joey Ratelle a été nommé Plombier de l’année. Quant à Charles-David Beaudoin, il a reçu le convoité prix Alexandre-Demers, récompensant annuellement le joueur incarnant le mieux les valeurs de l’organisation : la passion, le courage, la détermination et la persévérance.

Diane Côté (bénévole par excellence), Éric Lamoureux (administrateur de l’année) et Gisèle Denoncourt (prix Doris-Perreault remis au partisan par excellence) ont également été honorés lors de cette soirée, à l’instar de Stéphen Fortin et André Lacroix, qui ont quitté le c.a. au cours des derniers mois.

Puis, comme c’est devenu une tradition au fil des ans, les Voltigeurs ont souligné de belle façon la fin prochaine du stage junior de leurs trois vétérans de 20 ans : Ryan Culkin, Frédérick Gaudreau et Matthew Boudens.

Dans une vidéo, l’entraîneur-adjoint Louis Robitaille a affirmé que Culkin avait transformé le visage de la brigade défensive en plus de jouer un rôle de leader dans le vestiaire. Le directeur général Dominic Ricard s’est quant à lui déclaré chanceux d’avoir pu mettre la main sur un athlète de la trempe de Gaudreau dans une transaction, vantant au passage son éthique de travail et son esprit compétitif. Enfin, l’entraîneur-chef Martin Raymond s’est rappelé de la performance inspirée de Boudens, auteur d’un tour du chapeau à la Gordie Howe lors du premier match de Raymond derrière le banc des Voltigeurs, en septembre dernier…

plus de nouvelles
3:15
Le Noël des Voltigeurs
Il y a 3 jours
5:36
"En route vers la Classique hivernale Drummondville 2018" - Épisode 1
Il y a 6 jours
Quatorze équipes de hockey mineur retenues pour participer à la Classique hivernale Drummondville 2018!
Il y a 7 jours
La LHJMQ apporte des changements pour améliorer la sécurité des joueurs
Il y a 7 jours
Joueurs-étudiants du mois de novembre 2017
Il y a 7 jours
Les Voltigeurs explosent en troisième face aux Sea Dogs
Il y a 1 semaine