MENU

Une machine bien huilée

Huskies 1, Voltigeurs 4

À l’approche du tournoi printanier, la machine des Voltigeurs semble bien huilée. Les Drummondvillois l’ont démontré de belle façon en renversant les Huskies de Rouyn-Noranda par le pointage de 4-1, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne.

Disputant un dernier match à domicile en saison régulière, les Voltigeurs n’ont pas mis de temps avant d’imposer leur loi devant un adversaire qui en arrache dernièrement, mais qu’ils pourraient bien retrouver dès le premier tour éliminatoire. Les locaux se sont emparés d’une avance de 3-0 dès la première période et n’ont pas véritablement été inquiétés par la suite, surclassant leurs rivaux 37-16 dans la colonne des lancers.

Fin renard, Martin Raymond a refusé de pavoiser devant les médias après le match.

«On a connu un bon départ, mais je n’ai pas aimé la façon dont on a géré notre avance en troisième période. J’aurais voulu qu’on joue de façon plus simple et moins fantaisiste à cinq contre cinq. On a eu de la misère en zone défensive parce qu’on jouait plus souvent sur les talons que sur le bout des orteils», a relativisé l’entraîneur-chef des Voltigeurs.

Même son de cloche du côté du capitaine Charles-David Beaudoin.

«On voulait sortir fort parce qu’on affrontait un adversaire potentiel en séries. Notre premier but nous a donné le vent dans les voiles. Par contre, on ne pourra pas se permettre de lever le pied comme on l’a fait en troisième quand on sera en séries. C’est une leçon qu’on apprend à notre 67e match, mais il n’y a rien de mal à ça», a affirmé le défenseur drummondvillois.

Dans la victoire, le jeu de puissance des Voltigeurs a produit deux buts en six tentatives. Celui des Huskies a été blanchi en deux occasions.

«Quand nos unités spéciales font du bon travail, comme ce fut le cas ce soir, ça nous donne une certaine marge de manœuvre. En avantage numérique, on a décoché de bons tirs du point d’appui pendant qu’il y avait une bonne présence devant le filet. Ça a mené aux buts de Gaudreau et Carrier. En désavantage, j’ai encore aimé notre énergie et notre intelligence avec le bâton», a fait valoir Martin Raymond.

Poursuivant sur sa lancée des dernières semaines, William Carrier a amassé deux buts et une passe. Frédérick Gaudreau et Cameron Askew ont également trompé la vigilance d’Alexandre Bélanger. Christophe Lalancette, Ryan Culkin et Nikolas Brouillard ont récolté chacun deux mentions d’aide.

Julien Nantel a été l’unique joueur des Huskies à déjouer Louis-Philip Guindon en fin de deuxième période.

«On a fait de bonnes choses et on a pris de bonnes décisions dans les 10 premières minutes, mais notre manque de discipline nous a enlevé du momentum par la suite. Contre l’un des meilleurs avantages numériques de la ligue, on ne peut pas se permettre ça. Il faut toutefois donner le crédit aux Voltigeurs. Ils ont travaillé plus fort que nous et ils ont été plus efficaces dans les batailles à un contre un. Ce n’est pas dans nos habitudes de donner autant de lancers», a fait remarquer Gilles Bouchard.

«Dernièrement, on a joué de bons matchs, mais on a perdu par des scores serrés. Ce n’est pas l’idéal à ce stade-ci de l’année, mais une fois en séries, ce sera une autre saison qui va commencer», a ajouté l’entraîneur-chef des Huskies.

En l’emportant, les Voltigeurs (42-21-13) ont grimpé au sixième rang du classement, sur un pied d’égalité avec les Remparts de Québec. Les Drummondvillois ne connaîtront l’identité de leurs adversaires au premier tour éliminatoire qu’après leur 68e et dernier match du calendrier régulier, samedi, contre les Tigres, à Victoriaville.

«On a connu une séquence creuse après la période des échanges parce que les gars ont quelque peu paniqué. Dernièrement, on obtient de bons résultats parce qu’on est affamés. Notre tête est concentrée sur les séries qui arrivent. On est prêts à affronter n’importe qui, car de toute façon, qui choisit prend pire», a lancé Charles-David Beaudoin en terminant.

Bloc-notes…

Drummondville a signé une cinquième victoire de suite tandis que Rouyn-Noranda a perdu ses quatre derniers matchs… Sonné par une mise en échec de Liam O’Brien, Sergei Boikov a quitté le match en troisième période, mais Martin Raymond s’est montré rassurant dans son cas… Joe Fleschler n’était pas en uniforme, lui qui a subi une opération mineure pour un kyste à une jambe. L’Américain devrait être à son poste samedi… Rappelé des Maroons de Lachine, Francis Léonard-Mayer agissait à titre de gardien substitut sur le banc… En attirant 2850 spectateurs, les Voltigeurs ont atteint le cap des 83 000 partisans cette saison…

plus de nouvelles
La prolongation sourit aux Mooseheads
Il y a 2 jours
Départ en force contre Halifax
Il y a 3 jours
Trois buts en prolongation plus tard, les Voltigeurs sont en demi-finale
Il y a 1 semaine
Mesures spéciales pour la demi-finale
Il y a 1 semaine
Série Phoenix-Voltigeurs : une affaire de famille!
il y a 2 semaines
Explosion offensive : les Voltigeurs en contrôle de la série
il y a 2 semaines