MENU

Une première défaite cette saison

Le Phoenix sera-t-il à nouveau la bête noire des Voltigeurs cette saison? Invaincus à leurs trois premières sorties avant de s’amener au Palais des sports Léopold-Drolet, dimanche, les Drummondvillois se sont avoués vaincus 5-2 devant les Sherbrookois.

Tirant de l’arrière 2-0 après 40 minutes de jeu, les Voltigeurs (3-1-0-0) ont créé l’égalité en inscrivant deux buts rapides dans les premiers instants du troisième vingt. Le Phoenix a toutefois répondu en enfilant trois buts consécutifs, savourant ainsi sa première victoire cette saison (1-3-0-0).

«Pour toutes sortes de raisons, on manquait de jump aujourd’hui. En offensive, on n’avait pas de vitesse sur nos attaques et la plupart de nos lancers venaient de l’extérieur de l’enclave. En défensive, on perdait nos batailles devant le filet et on allouait trop de retours de lancers. On ne s’est pas aidés, notamment en commettant beaucoup de revirements. Sherbrooke méritait ce match, mais de notre côté, on n’a pas joué de la bonne façon pour gagner sur la route», a analysé l’entraîneur-chef des Voltigeurs, Martin Raymond.

«On est sorti fort en troisième, ce qui nous a permis de revenir dans le match, mais ensuite, on a mal joué sur une séquence à quatre contre quatre. Peu après, ils ont marqué leur troisième but. À partir de là, le momentum était de leur côté», a-t-il ajouté.

Testé à 41 reprises, le gardien Francis Desrosiers n’a cédé que devant Georgs Golovkovs et Jérome Verrier. Dans le camp du Phoenix, William Couture (1-2), Jérémy Roy (1-1), Cole Murphy, Tim Wieser et Jean-François Plante ont trompé la vigilance de Louis-Philip Guindon, qui a fait face à 39 rondelles. Dominic Talbot-Tassi et Daniel Audette ont quant à eux récolté chacun deux passes.

Le match s’est aussi joué sur les unités spéciales, le jeu de puissance du Phoenix frappant deux fois en cinq occasions pendant que celui des Voltigeurs était limité à un but en sept tentatives.

«Nos unités spéciales ont été à l’image de notre équipe ce soir. En avantage numérique, on n’a pas su imposer notre présence devant leur filet. En désavantage, on n’a pas été capable de nettoyer le devant du filet. Ils ont marqué quelques buts sur des retours de lancers», a souligné Martin Raymond.

Survenant 48 heures à peine après leur victoire de 2-1 à Rimouski, cette défaite n’est pas sans rappeler les mauvaises habitudes acquises par les Voltigeurs ces dernières saisons. Enrayer cette inconstance fait-il partie des priorités de Martin Raymond en ce début de campagne?

«Je n’étais pas au courant, mais chose certaine, cette année, on demande de la constance à nos joueurs. Ce n’est pas ce qu’on a eu ce soir. L’identité de l’adversaire ne doit pas influencer la façon dont on se prépare», a-t-il répondu lorsque questionné à ce sujet.

Les Voltigeurs renoueront avec l’action le week-end prochain. Après avoir reçu les Wildcats de Moncton (2-2-0-0), samedi, ils rendront visite aux Saguenéens de Chicoutimi (3-1-0-0), le lendemain.

plus de nouvelles
Voltigeurs 11, Cataractes 1 : Une deuxième période explosive
Il y a 19 heures
Diaporama du match du 5 novembre face à l'Océanic de Rimouski
Il y a 2 jours
L’Océanic freine les Voltigeurs
Il y a 5 jours
4:04
Nos Voeux de Noël
Il y a 5 jours
Gregor MacLeod des Voltigeurs est le Joueur de la semaine dans la LCH
Il y a 6 jours
Diaporama du match du 2 décembre face à l'Armada de Blainville-Boisbriand
Il y a 7 jours