MENU
Voltigeurs 2, Océanic 1 : «On est resté patient»

La saison est encore très jeune, mais les Voltigeurs démontrent déjà qu’ils seront à surveiller en 2013-2014. Les Drummondvillois ont comblé un déficit en fin de match pour surprendre l’Océanic par le pointage de 2-1, vendredi soir, au Colisée de Rimouski.

 

Explosifs en offensive à leurs deux premières sorties à domicile, les Voltigeurs ont plutôt misé sur leur défensive pour réussir ce premier test sur la route. Une victoire d’autant plus satisfaisante qu’elle a été obtenue face à une équipe qui devrait se hisser parmi les puissances du circuit cette saison et qui comptait sur le retour de tous ses gros canons ayant pris part à des camps professionnels.

Tirant de l’arrière 1-0 depuis la fin de la première période, les protégés de l’entraîneur-chef Martin Raymond ont continué d’appliquer un style de jeu méthodique et discipliné jusqu’en fin de rencontre, ce qui a fini par payer. Profitant d’une punition pour double-échec imposée à Jimmy Oligny, Charles-David Beaudoin a créé l’égalité avec 5 min 16 s à faire au troisième vingt. S’amenant à deux contre un avec Joey Ratelle, Jérémy Auger a procuré la victoire aux siens en trouvant le fond du filet alors qu’il ne restait que 1 min 7 s à écouler au tableau indicateur.

«Honnêtement, j’ai été impressionné par ce qu’on a accompli ce soir. On affrontait une très bonne équipe. L’Océanic est difficile à contenir, mais on a joué un bon match de route. On est resté patient. On a respecté le système en étant solide défensivement, puis en appliquant un bon échec-avant quand c’était le temps», a commenté Martin Raymond lorsque joint après le match.

Au premier vingt, Peter Trainor avait profité d’un avantage numérique pour lancer l’Océanic en avant, touchant la cible avec une seconde à écouler au cadran.

«Nos deux premières périodes étaient correctes, mais on a joué une très bonne troisième. Notre but en avantage numérique nous a donné des ailes. Jusque-là, notre avantage numérique était 0 en 5. On n’était pas sur la même page, mais tout est tombé en place à la sixième occasion. Par la suite, on avait le momentum. Auger et Ratelle ont exécuté un gros jeu pour marquer le but gagnant. Le trio que ces deux jeunes forment avec Caouette fait du bon travail depuis le début de la saison», a souligné Martin Raymond.

Revenant tous deux de leur premier camp d’entraînement chez les professionnels, les gardiens des Voltigeurs et de l’Océanic se sont livré un bon duel devant leur filet respectif. Louis-Philip Guindon (Washington) a repoussé 21 des 22 rondelles dirigées vers lui tandis que Philippe Desrosiers (Dallas) a effectué 26 lancers.

«Guindon affichait beaucoup d’aplomb devant son filet. Il nous a sauvés à quelques reprises quand on a donné des attaques dangereuses. Il n’a pas donné de retours dangereux, ce qui a permis à nos défenseurs de libérer l’enclave», a indiqué Martin Raymond.

En gâchant le match d’ouverture de l’Océanic (2-1-0-0), les Voltigeurs (3-0-0-0) sont demeurés invaincus depuis le début de la saison. Les Drummondvillois se préparent maintenant à rendre visite au Phoenix de Sherbrooke (0-3-0-0), dimanche, à compter de 16 h.

plus de nouvelles
Les Voltigeurs incapables de couler l'Armada
Il y a 19 heures
Le Groupe Canimex devient présentateur officiel
Il y a 1 jour
Olivier Rodrigue sélectionné pour le Match des Meilleurs Espoirs de la LCH 2018
Il y a 3 jours
3:15
Le Noël des Voltigeurs
Il y a 6 jours
5:36
"En route vers la Classique hivernale Drummondville 2018" - Épisode 1
Il y a 1 semaine
Quatorze équipes de hockey mineur retenues pour participer à la Classique hivernale Drummondville 2018!
Il y a 1 semaine