MENU

William Carrier a soif de victoires printanières

Moins d’une semaine après avoir été acquis par les Voltigeurs, William Carrier a renoué avec ses anciens coéquipiers des Screaming Eagles, dimanche, au Centre Marcel-Dionne. Employé au sein du premier trio, l’attaquant étoile de 19 ans s’est fait discret même s’il a montré quelques beaux flashs dans la victoire de 7-3 de sa nouvelle équipe.

«Ça ne fait pas longtemps que je suis parti de là, alors c’était émotif pour moi, surtout en première période. Le plus important, c’est qu’on sorte d’ici avec la victoire», a lancé Carrier à sa sortie du vestiaire.

En raison de sa stature imposante et de sa rapidité, des qualités qui lui permettent de charger la défensive adverse, Carrier est souvent décrit comme un attaquant de puissance. L’espoir des Blues de St-Louis estime qu’il pourra contribuer de diverses façons aux succès des Voltigeurs.

«Je suis un gros bonhomme qui amène beaucoup de vitesse en attaque. C’est un style que j’ai développé dans les Maritimes, où plusieurs équipes jouent comme ça», a expliqué l’athlète de 6 pieds, 1 pouce et 194 livres.

En trois parties dans l’uniforme des Voltigeurs, Carrier a été limité à une passe même s’il a décoché 11 tirs vers le filet adverse. Jusqu’ici, Martin Raymond l’emploie à la gauche du centre numéro un de l’équipe, Frédérick Gaudreau.

«On se rentre encore dedans sur la glace, mais ça s’en vient! On n’a eu qu’une pratique ensemble. On obtient quand même beaucoup de chances de marquer pendant les matchs. Je sens que la chimie s’installe peu à peu», a partagé Carrier.

À sa quatrième saison dans les rangs juniors, Carrier n’a jamais savouré les joies d’une victoire en séries éliminatoires, les Screaming Eagles étant balayés au premier tour deux années de suite avant d’être écartés du tournoi printanier l’an dernier. Le nouveau numéro 22 des Voltigeurs débarque donc à Drummondville avec une soif de victoires à étancher au plus vite, lui qui en est à ses derniers miles dans la LHJMQ.

«Je suis excité de me retrouver ici, surtout qu’on y va pour la Coupe. Ce qui me frappe le plus depuis mon arrivée, c’est la maturité des gars. Au Cap-Breton, on était une jeune équipe. Ici, le vestiaire est rempli de vétérans. Les gars ont de l’expérience et ils veulent gagner. C’est une ambiance le fun», a exprimé celui qui a représenté le Québec chez les moins de 17 ans et le Canada chez les moins de 18 ans plus tôt dans sa carrière.

Même s’il a raté une demi-saison en raison d’une blessure à une cheville, Carrier a été choisi en deuxième ronde (57e au total) par les Blues au dernier repêchage de la LNH. Comme l’organisation lui a aussitôt octroyé un contrat de trois ans, le jeune homme originaire de Pierrefonds devrait entamer sa carrière professionnelle dès la saison prochaine.

«C’est ma dernière année junior, alors j’ai fait savoir à Cap-Breton que je voulais avoir une chance de gagner. Ils ont accepté de me laisser aller. Maintenant que je suis ici, je veux tout donner pour finir ça sur une note gagnante», a-t-il conclu.

plus de nouvelles
Nomination de Philippe Boucher au poste de directeur-gérant des Voltigeurs
Il y a 5 jours
Bilan d’une saison exceptionnelle pour les Voltigeurs !
il y a 2 semaines
Le CSR annonce le classement final des espoirs en vue de la séance de sélection 2019
il y a 3 semaines
CHALLENGE AAA DES VOLTIGEURS
il y a 3 semaines
Merci !
Il y a 4 semaines
Les Voltigeurs soulignent leur saison d’exception !
Il y a 4 semaines