MENU

Indiscipline et manque d’opportunisme

 

Huskies 5, Voltigeurs 3

Les Voltigeurs n’ont pas disputé un vilain match, vendredi soir, au Centre Marcel-Dionne, mais il en faudra bien plus pour stopper leur glissade. Dans un duel où les unités spéciales auront fait pencher la balance, les Drummondvillois ont été battus 5-3 par les Huskies de Rouyn-Noranda.

De retour devant leurs partisans après un voyage laborieux dans les provinces maritimes, les protégés de Martin Raymond ont une fois de plus fait preuve d’indiscipline. Résultat, ils ont dû jouer du hockey de rattrapage pendant la majeure partie de la rencontre, en route vers une sixième défaite à leurs sept dernières sorties.

Tirant de l’arrière 4-3 en troisième période, les locaux ont été incapables de profiter de trois avantages numériques successifs pour provoquer l’égalité. Le jeune gardien Samuel Harvey a notamment stoppé un tir de punition d’Alex Barré-Boulet, puis un lancer dangereux de Charles-David Beaudoin dans les derniers instants du match avant de voir ses coéquipiers le récompenser avec un but dans un filet désert.

«On n’a pas mal joué, mais on n’a pas assez capitalisé sur nos chances. Nos adversaires ont profité d’une chance de plus que nous, ce qui a fait la différence. En avantage numérique, il aurait fallu qu’on crée plus de trafic devant leur filet. Je n’ai pas aimé notre deuxième période non plus. On a fait preuve d’indiscipline et on s’est mal replié en défensive», a analysé Martin Raymond après le match.

De leur côté, les Huskies ont signé une deuxième victoire de suite après avoir traversé une séquence pénible. La troupe de Gilles Bouchard a également accentué son avance sur les Voltigeurs à quatre points au quatrième rang de la division Ouest.

«Ce sont deux gros points. Ce n’est jamais facile de venir jouer ici. On n’a pas joué notre meilleur match, mais on a été plus opportunistes qu’eux. Notre désavantage numérique a fait du gros boulot. On a bloqué plusieurs tirs et en fin de troisième, notre gardien a fait un arrêt-clé. Il n’a que 16 ans, mais il est resté calme», a commenté Gilles Bouchard, qui a vu Harvey repousser 23 des 26 tirs dirigés vers lui.

«En fin de deuxième, on a semblé paniquer. En troisième, on est resté calme et on a fait les bons jeux avec la rondelle», a ajouté le pilote des Huskies.

Une question de confiance?
Éprouvant de la difficulté à acheter des buts depuis quelques semaines, certains attaquants des Voltigeurs semblent avoir perdu confiance en leurs moyens, spécialement en avantage numérique. Le jeu de puissance drummondvillois a d’ailleurs chuté au dernier rang du circuit (efficacité de 15,1%).

«Quand on traverse une mauvaise passe comme c’est le cas actuellement, on se pose parfois trop de questions. Ce n’est pourtant pas le temps d’être faible mentalement. On doit se concentrer sur les bonnes choses qu’on fait. Ce soir, on a obtenu des chances de marquer jusqu’à la fin. À un moment donné, ça va finir par rentrer. L’important, c’est de ne jamais lâcher», a fait valoir Martin Raymond.

De retour au jeu depuis une semaine après une longue absence, Jérome Verrier fait partie des vétérans qui en arrachent par les temps qui courent. Renouant avec l’action après avoir raté cinq matchs, Charles-David Beaudoin a également semblé rouillé face aux Huskies.

«On doit être patient avec Verrier. Une longue absence laisse souvent des traces. Ce soir, il a connu de bons moments et il a foncé au filet. Il est sur la bonne voie. Quant à Beaudoin, on sentait qu’il n’avait pas son synchronisme habituel, mais ça s’est replacé à mesure que le match avançait. À la fin, il a d’ailleurs eu l’opportunité d’égaliser le pointage», a souligné Raymond.

Les Voltigeurs auront l’occasion de se reprendre dès samedi, alors que les Screaming Eagles du Cap-Breton feront un arrêt à Drummondville. «On doit être plus constants. Présentement, on fait un paquet de bonnes choses, mais à la fin du match, notre compteur de bons coups doit être plus élevé que celui de mauvais coups», a affirmé Raymond.

Acquis via le ballottage plus tôt dans la journée, Anthony Brodeur ne s’amènera à Drummondville que lundi afin de prendre part à la séance d’entraînement des Voltigeurs. Raymond a commenté son arrivée en ces termes, lançant un message à Louis-Philip Guindon et Joe Flescher au passage : «Notre dg est allé chercher de l’aide sans que ça ne lui coûte rien. Brodeur a connu du succès en septembre. Il est certainement capable de répéter ça. Quant à nos deux gardiens, je les ai avertis. Ils doivent faire partie de la solution. C’est à eux de nous démontrer qu’ils peuvent nous aider à nous sortir de notre mauvaise passe.»

Bloc-notes…
Traversant un passage à vide depuis le début du mois de novembre, Louis-Philip Guindon a alloué quatre buts sur 27 tirs… Quinn O’Brien, Mathieu Boucher, Mathieu Lemay, Antoine Waked et Ryan Penny (dans un filet désert) ont marqué les buts des Huskies tandis que Justin Guénette et Alexandre Sills ont obtenu chacun deux passes… Christophe Lalancette, Joey Ratelle et Julien Carignan-Labbé (son premier but en carrière) ont riposté pour les Voltigeurs… Sergei Boikov a préparé deux buts…

plus de nouvelles
37 joueurs de la LHJMQ sur la liste finale de la Centrale de recrutement LNH
Il y a 12 heures
Dévoilement des nommés pour l'Entraineur de l'année dans la LHJMQ
Il y a 2 jours
Annulation saison régulière 2019-2020 / Remboursement billets
il y a 2 semaines
LA LHJMQ LANCE SA CHAÎNE YOUTUBE
il y a 2 semaines
Au-delà de la déception, la reconnaissance
il y a 2 semaines
La LHJMQ annule les séries de la Coupe du Président 2020
il y a 2 semaines