MENU

Joey Ratelle : un capitaine taillé sur mesure pour les Voltigeurs

 

J’ai entamé ma troisième saison à titre d’analyste des matchs des Voltigeurs de Drummondville pendant que Joey Ratelle lui, entamait sa quatrième chez les Rouges. Le nouveau capitaine est l’un des rouages importants cette saison et j’avais envie de vous écrire à quel point j’admirais le numéro 11.

La première fois que j’ai entendu le nom de Joey Ratelle, j’organisais un tournoi « À bout de souffle » à Drummondville en compagnie de l’ancien capitaine des Rouges Charles-David Beaudoin et je venais tout juste d’être embauché par les Voltigeurs à titre d’analyste. Il y a de cela trois ans, je ne savais pas vraiment qui était Joey Ratelle et le premier jour du tournoi, plusieurs personnes me disaient « Well, tu surveilleras le numéro 11 Joey Ratelle, y jouait à 16 ans et il est vraiment solide. ».

C’est exactement ce que j’ai fait, j’ai surveillé le numéro 11.

À première vue, Joey Ratelle n’est pas le joueur le plus flamboyant, il n’est surtout pas le premier que vous remarquez. Son coup de patin n’était pas fluide, ses mains semblaient très solides par contre. Plus je le regardais et plus son coup de patin était puissant, en fait, beaucoup plus que lors du premier coup d’œil. Au final, j’avais adoré ce que j’avais vu de Ratelle.

C’est le genre de joueur qui vous intrigue constamment. Pour chacune des différentes situations lors d’un match, j’ai envie de voir en tant qu’analyste, comment Joey va réagir. Chaque fois, ou presque, il prend la bonne décision et son équipe en bénéficie. Les seules fois où Joey ne prend pas la bonne décision, c’est lorsque son niveau d’émotion monte à un niveau trop élevé.

Mais Joey, c’est ça !

C’est un joueur extrêmement combatif qui n’a jamais froid aux yeux et qui ne reculera jamais devant personne. C’est comme ça qu’il a fait sa place dans la LHJMQ et c’est pour cette raison qu’il est autant respecté dans le Circuit Courteau.

Martin Raymond en sera à sa deuxième présence comme entraineur adjoint pour l’équipe de la LHJMQ à la Super Série Subway et pour une deuxième saison consécutive, Joey Ratelle sera présent lors deux rencontres face aux Russes. Est-ce un hasard ? Je ne crois pas non !

Mais qu’est-ce qui rend Joey Ratelle si spécial ?

À cette question, Dominic Ricard me répondait ceci :

« Joey est un grand compétiteur et il possède beaucoup de caractère. En plus de pouvoir produire offensivement, il s’implique physiquement et défensivement. »

J’ai posé la même question à Louis Robitaille qui le côtoie depuis ses tout débuts chez les Voltigeurs. Évidemment, tout le personnel d’entraîneurs est très heureux de pouvoir compter sur un capitaine comme Ratelle et voici ce que l’entraineur adjoint des Voltigeurs avait à me dire à propos de son vétéran :

« Sa combativité et son éthique de travail font de lui un joueur très spécial. Joey est un joueur acharné. Il marque de gros buts dans les matchs importants et il est un joueur qu’on peut utiliser à toutes les sauces. »

Auteur d’une fiche de 12 points en 11 parties cette saison, Ratelle complète à merveille ses deux compagnons de trios Alex Barré-Boulet et Michael Carcone depuis le début de la saison. Même s’il ne reçoit pas autant de mérite que les deux autres, je suis persuadé que ça ne lui dérange pas du tout. Sa polyvalence fait en sorte que Martin Raymond peut l’utiliser à toutes les sauces et il se sert souvent de son capitaine pour envoyer un certain message aux autres en l’envoyant sur un autre trio pour fouetter une combinaison qui fonctionne un peu moins bien. Lorsque tu joues en compagnie de Joey Ratelle, tu ne peux tout simplement pas tricher.

Qui de mieux placé pour me parler de Joey Ratelle que Joey Ratelle lui-même. Je lui ai demandé pourquoi on le considérait comme un joueur si spécial chez les Voltigeurs et voici ce qu’il m’a répondu :

« Je crois que ce qui fait de moi un joueur « spécial » c’est que je suis polyvalent. J’adore autant marquer un but que bloquer un lancer et appliquer des mises en échec. Je suis un attaquant de puissance capable de jouer dans les deux sens de la patinoire et qui n’hésitera jamais à aller à la défense d’un coéquipier. »

Les Voltigeurs ont connu une saison très difficile l’an dernier et c’est autour de valeurs comme l’éthique de travail, la persévérance, la combativité et l’orgueil que Martin Raymond a bâti sa formation pour cette saison et ce n’est pas hasard si Ratelle en est le capitaine puisqu’il rassemble ces quatre valeurs principales qui ont permis aux Rouges de connaitre un si solide début de saison.

Les Voltigeurs étaient à la recherche d’un capitaine à leur image et ils l’ont trouvé.

plus de nouvelles
Entrevue des Lauréats LCH | Xavier Simoneau et Les amis à Simy
Il y a 10 heures
Xavier Simoneau remporte le Prix d’Humanitaire de l’année de la LCH, présenté par Kia
Il y a 3 jours
Mise à jour - Saison 2020-2021
Il y a 4 jours
2:09
En route vers le repêchage... avec Alex Barré-Boulet
Il y a 5 jours
Équipe d'étoiles des recrues LHJMQ 2019-2020
il y a 2 semaines
Masques aux couleurs des Voltigeurs
il y a 2 semaines