MENU

L’avenir d’Alex Barré-Boulet est de plus en plus rose

 

Bien installé à mon clavier en cette journée du 9 octobre 2015, Alex Barré-Boulet est de son côté, bien installé au deuxième rang des marqueurs de la LHJMQ avec une récolte de 17 points en 10 parties. Il est aussi très bien installé au tout premier rang des francs-tireurs du Circuit Courteau avec 10 buts. La fierté des Rouges tentera de confondre pratiquement tous les sceptiques qui avaient pris la décision de ne pas lui accorder d’importance avant la date d’aujourd’hui.

Le petit attaquant natif de Montmagny a commencé à faire écarquiller bien des yeux lorsqu’il portait les couleurs des Commandeurs de Lévis. Je me souviens d’un échange de textos avec Dominic Ricard alors que j’assistais à un match des Commandeurs. À ce moment précis, le grand patron des Rouges savait très bien que son poulain allait jouer un grand rôle avec les Voltigeurs dans le futur et j’en étais convaincu moi aussi. J’ai un immense respect pour Dominic et je dois vous avouer être très fier de partager souvent le même avis que lui sur les joueurs.

À ce moment, on critiquait le patin de Barré-Boulet. Manque d’explosion, manque de force dans les jambes et ainsi de suite. Luc Robitaille a été critiqué tout au long de son passage au hockey junior chez les Olympiques de Hull et un beau jour, les Kings de Los Angeles se sont dit : « Hey, on s’en fou de son coup de patin » et ont décidé de le repêcher en 9e ronde lors du repêchage de 1984.

Robitaille a disputé 1431 matchs dans la LNH et a récolté 1394 points en saison régulière en plus d’en récolter 127 autres en séries éliminatoires. Il est, encore aujourd’hui, considéré comme l’un des meilleurs ailiers gauches de l’histoire de la LNH.

Intéressant pour un joueur qui ne possède pas un « beau coup de patin ».

Personnellement, je trouve que certaines personnes dans notre merveilleux monde du hockey ont encore un esprit arrêté sur de vieux refrains. Ce que tu dois observer d’un joueur c’est sa totalité, non pas un seul élément qui pourrait lui nuire plus tard. La plupart des lecteurs qui lisent ce texte présentement sont en couple, mariés ou pour les plus jeunes, en « fréquentation » et vous savez très bien que votre conjoint ou votre conjointe n’est pas parfait ou parfaite. Est-ce que cela vous empêche de l’aimer ? Absolument pas !

Dominic Ricard et les Voltigeurs de Drummondville sont tombés en amour avec un p’tit bonhomme qui s’appelle Alex Barré-Boulet et ont accepté de vivre avec le fait qu’il n’était pas parfait. Son imperfection fait en sorte qu’il s’entraine plus fort, qu’il redouble d’ardeur lors des entrainements, qu’il a envie de prouver encore plus à ses détracteurs qu’il va réaliser son rêve de jouer de hockey au niveau professionnel. Il a, lui aussi, envie d’améliorer son imperfection parce qu’il est conscient qu’il n’a pas le coup de patin qu’avait Paul Coffee à l’époque où il volait sur les patinoires de la Ligue nationale.

Son « hockey sense » est beaucoup plus élevé que la moyenne des joueurs de la LHJMQ cette saison et c’est avec cet outil que le 19 des Rouges se démarque. Il prend constamment la bonne décision, il repère ses coéquipiers d’une facilité déconcertante, son lancer est précis et efficace, son corps et sa tête sont focus sur la patinoire et défensivement, il est beaucoup plus solide qu’on ose le croire. Alex Barré-Boulet a une tête de hockey et il s’améliore à chaque fois qu’il met les patins sur la glace et continuera de le faire tant et aussi longtemps que vous douterez de lui. Je suis le hockey junior depuis toujours et il me fait de plus en plus penser à David Desharnais. Tout le monde doutait de David à l’époque où il dominait chez les Saguenéens de Chicoutimi et encore des gens doutent de lui aujourd’hui même s’il évolue sur une base régulière dans la LNH. Mais vous savez quoi ? Ces personnes ont fait de David ce qu’il est aujourd’hui et c’est grâce à eux que des joueurs comme David et Alex réussissent à se dépasser.

Alex Barré-Boulet est un « vrai » et jamais, je n’ai douté de lui et ce, dès la toute première fois où je l’ai vu évoluer. Il possède de vraies valeurs. Lorsqu’un joueur est capable de transposer ses valeurs personnelles sur la patinoire et de les transmettre à ses coéquipiers, cela donne parfois de grands résultats. Il est le joueur le plus utile chez les Voltigeurs depuis le début de la saison et n’est évidemment pas du tout étranger aux succès de l’équipe.

Interrogé sur son petit attaquant, l’entraineur des Rouges avait ceci à dire :

« Alex a plusieurs des outils nécessaires pour jouer au hockey professionnel. Il devra par contre continuer de travailler sur sa force physique, sa vitesse et sa capacité à jouer plusieurs matchs en peu de jours. » 

Son de cloche très similaire pour Dominic Ricard au sujet de Barré-Boulet :

« Présentement c’est la vitesse et la force physique qu’il doit améliorer. Il a la passion, l’enthousiasme, l’éthique de travail, des mains et la vision. Ce sont toutes des qualités qui lui permettront d’accéder au niveau professionnel. Ne reste qu’à améliorer sa vitesse et sa force physique, mais il a les outils pour y arriver. »

 J’ai eu la chance de m’entretenir sur le sujet avec le numéro 19 des Voltis et voici ce qu’il avait à me dire :

« J’ai toujours su ce que j’étais capable de faire, mais c’est sûr qu’étant plus petit et moins rapide que les autres, c’est plus difficile. Je n’ai pas eu nécessairement le chemin le plus facile en jouant Bantam CC et Midget espoir, mais je crois que ce fût des étapes nécessaires pour moi puisque ça m’a juste motivé à montrer au monde que j’aurais dû faire l’équipe l’année d’avant et qu’en revenant au camp l’année d’après, je serais encore meilleur et plus confiant. Je crois sincèrement que je ne serais pas ici si j’avais toujours eu le chemin facile. Je crois que tout ça a bâti mon caractère et que maintenant, ça m’aide à prouver aux gens que je suis capable d’être parmi les meilleurs de la LHJMQ et ce, même si je ne suis pas nécessairement le plus gros et le plus rapide. Je suis très fier du chemin que j’ai fait pour me rendre jusqu’ici. »

Alex est le parfait exemple que lorsque vous travaillez vous serez récompensés. Il mérite tout ce qui lui arrive présentement !

plus de nouvelles
La LCH désigne son Comité d'Examen Indépendant
il y a 2 semaines
Les Voltigeurs confirment leur équipe de soutien hockey
il y a 3 semaines
Design le masque de Francesco Lapenna
Il y a 1 mois
Les plus beaux arrêts d'Anthony Morrone en 2019-2020!
Il y a 1 mois
Profils des Gérants d'Équipement de 2019-2020
Il y a 1 mois
Profils des Thérapeutes de 2019-2020
Il y a 1 mois