MENU

«Monsieur blanchissage» en quête de plus de constance

 

«Monsieur blanchissage» est de retour devant le filet des Voltigeurs. À 19 ans et avec une équipe plutôt inexpérimentée devant lui à la suite du départ de moult vétérans, Louis-Philip Guindon sera l’un de ceux vers qui les yeux se tourneront soir après soir durant la saison qui s’amorce.

Gardien de caractère réputé pour sa maturité, ses qualités athlétiques et la confiance qu’il dégage devant sa cage, Guindon a réécrit le livre des records de l’équipe à ses deux premières campagnes dans l’uniforme drummondvillois. Cette année, le portier de Saint-Joseph-du-Lac ne s’est toutefois pas fixé d’objectifs en termes de statistiques, préférant mettre l’accent sur ses performances à proprement parler.

«Cette saison, je veux aller chercher encore plus de constance que l’an dernier. Chaque soir, je veux donner une chance à l’équipe de gagner. Je vais donc me fixer des objectifs au quotidien, match par match. Je veux surtout éviter de tomber dans le piège de regarder trop loin», a expliqué Guindon lorsque rencontré après une séance d’entraînement.

«La saison dernière, j’ai amélioré ma constance surtout après Noël. Je veux continuer dans cette voie cette année. Je veux commencer à être constant dès le premier match.»

Malgré l’inexpérience des joueurs qui s’exécuteront devant lui cet hiver, Guindon dit ne pas ressentir une pression supplémentaire sur ses épaules à titre de vétéran.

«On est jeunes, mais nos recrues sont à la fois matures et fortes physiquement. Je suis convaincu qu’ils vont être capables de contribuer dès cette saison. Ils vont rapidement devenir des joueurs-clés dans nos succès», a affirmé Guindon, en soulignant la qualité du travail accompli par les recruteurs de l’organisation.

«La philosophie des Voltigeurs, axée sur le travail acharné au quotidien, va faire en sorte qu’on va être compétitifs même si on est jeunes. Je m’attends à ce que notre brigade défensive soit encore très fiable. Nos vétérans de deuxième année [Boikov, Aubé et Carignan-Labbé] sont prêts à prendre plus de responsabilités.»

Aucune invitation
À pareille date l’an dernier, Guindon s’apprêtait à participer au «gros» camp d’entraînement des Capitals de Washington après avoir patiné aux côtés des espoirs de l’organisation. Cet été, il a cependant vécu une déception en étant ignoré au repêchage de la LNH pour une deuxième année consécutive. Il n’a ensuite reçu aucune invitation.

«Je vois plus ça comme un challenge. Je sais que les Capitals me suivent encore, même s’ils n’avaient pas de place pour m’inviter cette année. Je veux démontrer aux équipes de la LNH ce dont je suis capable, en travaillant fort chaque jour et en faisant preuve de constance. Je vais me concentrer sur mes choses. Ils vont éventuellement voir les résultats de mon travail», a partagé le choix de 9e ronde des Voltigeurs en 2012, un produit de la Ligue de hockey préparatoire scolaire.

Même son de cloche du côté de Martin Raymond, qui n’a pas caché sa surprise après avoir vu son poulain être ignoré par les équipes du circuit Bettman.

«Louis-Philip a pourtant présenté d’excellentes statistiques la saison dernière. Il a grandement contribué à ce que notre défensive se classe deuxième dans la ligue. C’est sans oublier qu’en séries, il a joué sur une seule jambe en raison d’une sérieuse blessure à la cheville», a fait valoir l’entraîneur-chef des Rouges.

«Bref, c’est une déception tant pour lui que pour nous, mais être déçu, ça n’avance pas à grand-chose, surtout quand c’est relié à quelque chose qu’on ne contrôle pas. On demande plutôt à nos joueurs de se concentrer sur ce qu’on contrôle, c’est-à-dire nos performances sur la glace. C’est pourquoi Guindon s’est fixé un objectif relié à sa constance plutôt qu’à des chiffres. En raison de notre jeunesse, la constance sera d’ailleurs le principal défi de notre équipe cette saison», a conclu Martin Raymond.

UN GARDIEN RECORDMAN…
En seulement deux saisons, Guindon a relégué aux oubliettes huit marques dans l’histoire des Voltigeurs, dont les suivantes :

– Moyenne de buts alloués de 2,44 en une saison (2013-2014)

– 6 jeux blancs en une saison (2013-2014)

– 10 jeux blancs en carrière

– 9 victoires en prolongation en carrière

Guindon est aussi détenteur d’un record de la LHJMQ.

– 4 jeux blancs en une saison pour un gardien recrue (2012-2013)

– Qui plus est, sa moyenne de 2,68 en carrière le place actuellement au 10e rang dans l’histoire de la LHJMQ.

plus de nouvelles
37 joueurs de la LHJMQ sur la liste finale de la Centrale de recrutement LNH
Il y a 11 heures
Dévoilement des nommés pour l'Entraineur de l'année dans la LHJMQ
Il y a 1 jour
Annulation saison régulière 2019-2020 / Remboursement billets
il y a 2 semaines
LA LHJMQ LANCE SA CHAÎNE YOUTUBE
il y a 2 semaines
Au-delà de la déception, la reconnaissance
il y a 2 semaines
La LHJMQ annule les séries de la Coupe du Président 2020
il y a 2 semaines