MENU

Une saison très spéciale qui se termine de façon très spéciale.

 

Lundi soir était présenté le traditionnel Gala reconnaissance des Voltigeurs et pour votre humble serviteur, c’était une toute première présence lors de ce « fameux » gala.

Je vous avoue avoir été extrêmement impressionné par la soirée et je vous avouerai avoir reçu la confirmation que de faire partie de cette belle famille est bel et bien, un privilège.

De son côté, Michael Carcone a reçu la confirmation qu’il était extrêmement apprécié par la grande famille des Voltigeurs en raflant pratiquement tous les honneurs individuels. Avec raison, le numéro 8 a été un véritable catalyseur pour les Rouges et ce, tout au long de la saison. Seule ombre au tableau pour Carcone, il a échappé le championnat des buteurs lors de la toute dernière journée. Au final, la dernière saison fût reluisante pour le natif de l’Ontario.

À peine quelques jours après le dernier match de la saison régulière, ce n’est pas une tâche si facile de dresser un bilan de cette dernière saison des Voltigeurs. Reste évidemment les séries éliminatoires qui pourraient nous offrir une fin relativement plus positive que ce que nous a offert la fin du calendrier régulier.

Permettez-moi d’être positif à l’aube des séries !

Si on revient en arrière de plusieurs mois, la saison s’était amorcée sur des chapeaux de roues pour la formation qui était dirigée à l’époque par Martin Raymond et Louis Robitaille. Les Rouges remportaient 10 des 12 premiers matchs et à ce moment, tous les espoirs étaient permis et même moi je m’étais laissé séduire par l’idée que les Voltigeurs allaient peut-être connaitre une grande saison.

Facile de dire aujourd’hui que ce n’était qu’une illusion d’optique, mais ce fut quand même les moments les plus positifs de cette saison 2015-2016. Gardons-les en mémoire si vous le voulez bien.

Parlant de Martin Raymond et de Louis Robitaille, inutile de vous mentionner que pour moi, ce fût le moment un peu noir de cette dernière saison. Au moment présent, ce fût une décision très difficile à analyser puisque personne ne voit les bombes venir d’avance. Croyez-moi, c’était une bombe. Martin et Louis m’avaient accueilli à bras ouverts à ma toute première saison dans la LHJMQ et je leur vouais un très grand respect. Le positif de l’histoire c’est que Jean-François Grégoire et Jonathan Lessard ont accompli un excellent travail par la suite. Le contexte ne leur était pas favorable et pour les avoir vus travailler de plus près, ils ont effectué un excellent travail.

Fraîchement débarqué dans les annales de la dernière saison, le congédiement de Dominic Ricard fait actuellement couler beaucoup d’encre présentement et par respect pour Dominic, je me passerai de tout commentaire sur le sujet. Disons simplement que cet évènement s’ajoute à une liste d’événements un peu plus sombres qui viennent mettre un peu d’ombre sur la dernière saison de nos Rouges.

Par contre, j’ai toujours crié haut et fort que dans la vie, pour avancer plus rapidement, vous devez y aller de quelques pas de recul. Je crois fortement que le futur sera reluisant pour les Voltigeurs.

Dans les saisons les plus négatives, il y a tout de même toujours une façon de faire ressortir les points les plus positifs et c’est ce que je ferai dans les prochains paragraphes. Tout comme la saison régulière, le négatif est maintenant derrière nous !

Les performances de Michael Carcone et d’Alex Barré-Boulet nous ont tous permis de nous accrocher à quelque chose d’excitant. C’était très excitant de voir les deux coéquipiers s’entendre à merveille sur la patinoire et j’ai toujours dit que malgré la présence du « technique », le hockey demeurait un sport de divertissement et force est d’admettre que le 8 et le 19 nous ont offert un sacré bon divertissement cette saison. J’aurais d’ailleurs eu beaucoup de mal à faire mon choix concernant le « joueur le plus utile » puisque oui, Carcone a inscrit 47 buts cette saison, mais vous savez très bien que les buts ne se préparent pas seul et Carcone doit une fière chandelle à son bon ami Barré-Boulet qui a probablement récolté la première passe sur 70% des buts du prolifique Ontarien.

Parmi les joueurs qui m’ont le plus impressionné cette saison vient en tête de liste le nom d’Anthony Dumont-Bouchard. Le gardien des Rouges a progressé de façon constante et de façon spectaculaire cette saison. Certaines personnes dans le milieu avaient tendance à oublier le fait que même s’il était âgé de 18 ans, c’était tout de même sa première saison dans la LHJMQ et je crois fermement qu’il n’a pas reçu assez de mérite cette saison.

D’ailleurs, j’en profite pour ouvrir une parenthèse au sujet des gardiens. Depuis de nombreuses années, on récompense les gardiens de la LHJMQ en se basant sur leur moyenne de buts alloués, mais ne devrait-on pas se fier plutôt à leur pourcentage d’arrêt? Je pose la question pour la simple et unique raison que selon moi, le « gap » est beaucoup trop grand entre les équipes de tête et les équipes de bas classement. Les gens regardent la moyenne de Dumont-Bouchard, mais ont tendance à oublier qu’il reçoit une quantité importante de lancers dangereux, et ce, à chaque match. Croyez-moi, Anthony Dumont-Bouchard est meilleur que sa moyenne l’indique.

Voilà, c’est dit !

Philippe Pelletier-Leblanc est un joueur qui m’a aussi beaucoup impressionné cette saison. Le 44 est toujours à 100% et sans trop faire de bruit, il représente très bien les valeurs des Voltigeurs autant sur la glace qu’en dehors. À l’image de son capitaine Joey Ratelle, il n’a pas peur de sacrifier son corps pour l’équipe et j’suis persuadé que le sac de glace est souvent la personne qui l’accompagne le plus après les matchs. Depuis ses tout débuts dans la LHJMQ, je ne peux pas vous identifier un moment où j’ai vu Philippe se plaindre ou montrer des signes d’impatience et je ne peux surtout pas vous identifier un moment où je le l’ai vu montrer un langage verbal négatif et ça pour moi, c’est un signe d’un bon athlète. Philippe Pelletier-Leblanc est parfaitement conscient de toute la chance qu’il a de pouvoir jouer dans la LHJMQ sur une base régulière et je connais beaucoup de joueurs un peu partout dans la ligue qui devraient prendre exemple sur lui.

Parlant de Joey Ratelle, il sera un atout majeur pour les Voltigeurs en séries et ce sera un véritable bonheur de le voir en uniforme puisque lui aussi, il est le genre de joueur que j’adore et les Rouges sont assurément une meilleure équipe lorsqu’il est sur la glace.

En terminant, il est très difficile pour moi de prédire le futur. Je ne suis évidemment pas devin, mais je sais une chose par contre. Je sais que l’organisation des Voltigeurs a beaucoup d’orgueil et n’acceptera pas d’offrir une troisième saison négative de suite à ses partisans.

Je me sens très à l’aise de vous prédire une bien meilleure saison l’an prochain et j’en profite pour vous remercier du fond du cœur pour votre support extraordinaire. C’est très cliché, je sais, mais ça vient du plus profond de mon cœur, vous êtes les meilleurs partisans de la LHJMQ et c’est un immense honneur de faire partie de votre belle famille.

Bonnes séries !

plus de nouvelles
Annulation saison régulière 2019-2020 / Remboursement billets
Il y a 6 jours
LA LHJMQ LANCE SA CHAÎNE YOUTUBE
Il y a 1 semaine
Au-delà de la déception, la reconnaissance
Il y a 1 semaine
La LHJMQ annule les séries de la Coupe du Président 2020
Il y a 1 semaine
Quels sont les talents cachés des joueurs de la LHJMQ?
Il y a 1 semaine
Les gagnants de la Loto-Études 2020 maintenant connus
il y a 2 semaines