MENU

TOP 50 de la LHJMQ : Les positions 30 à 21

QMJHL
En regarder plus sur ZONE VIDÉOS>

CHARLOTTETOWN, PE – En cette année de 50eanniversaire, la Ligue de hockey junior majeur du Québec souligne son demi-siècle de plusieurs façons.  L’une d’entre elles fut d’établir le palmarès des 50 meilleurs joueurs de l’histoire de la ligue en fonction uniquement de ce que les joueurs ont pu faire lors de leur passage dans le circuit. Ils font partie d’un petit groupe sélect qui se démarque des 9511 joueurs qui ont joué dans la LHJMQ au fil des cinquante dernières années. Votre humble serviteur a fait partie de ce comité qui s’est penché sur la question et qui a pris part aux délibérations.

Dans ce troisième segment nous vous présentons aujourd’hui la liste des 10 joueurs qui se sont taillé une place entre les échelons 30 à 21.  Huit d’entre eux sont déjà intronisés au Temple de la Renommée du hockey junior québécois et on retrouve, dans ce segment, le gardien le mieux classé du Top-50 de tous les temps.

_

#30-Patrice Brisebois

Le défenseur Patrice Brisebois a connu une brillante carrière de quatre ans dans la LHJMQ avant de disputer plus de 1000 matchs dans la LNH.  En quatre saisons (trois avec Laval et une avec Drummondville), le « Breezer » a récolté 258 points en 208 matchs. Il a gagné deux Coupes du Président avec le Titan, en 1989 et 1990, en plus de participer à trois tournois de la Coupe Memorial.  Au terme de sa seule saison avec les Voltigeurs de Drummondville, Brisebois a remporté le titre de meilleur défenseur du hockey junior canadien. Celui qui a été un choix de deuxième ronde des Canadiens de Montréal en 1989 a aussi participé aux deux conquêtes de la médaille d’or d’Équipe Canada junior de 1990 et 1991.  Il a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2014.

#29-Jean-François Sauvé

Au 29erang on retrouve un des quatre joueurs de l’histoire de la LHJMQ à avoir gagné le championnat des pointeurs deux ans de suite, soit Jean-François Sauvé. Choix de quatrième ronde des Draveurs de Trois-Rivières en 1977, l’attaquant originaire du quartier Sainte-Geneviève de Laval a connu deux campagnes phénoménales de 176 et 187 points sous les ordres de Michel Bergeron au tournant des années 70.  Au cours des séries éliminatoires de 1979, Sauvé a récolté 38 points en 13 matchs pour aider les Draveurs à soulever à Coupe du Président. Sauvé, qui a aussi été choisi joueur gentilhomme du circuit à ses deux saisons junior, fait partie d’une courte liste de huit joueurs qui, dans l’histoire, ont réussi le tour de force d’être champion compteur dans la Ligue Midget AAA et dans la LHJMQ.  Sauvé a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2003.

#28-Guy Rouleau

Tout comme Jean-François Sauvé, Guy Rouleau a aussi remporté deux fois le Trophée Jean-Béliveau remis au meilleur pointeur de la LHJMQ.  Attaquant au petit gabarit, Rouleau avait des mains magiques qui lui ont permis de connaitre trois saisons de plus de 60 buts et une autre de 100 mentions d’aide.  Lors des séries de 1986, aux côtés de Luc Robitaille, Rouleau avait récolté 43 points en 15 matchs pour conduire les Olympiques de Hull à la conquête de la Coupe du Président.  Au tournoi de la Coupe Memorial, Rouleau a notamment obtenu deux matchs de six points; le seul joueur à avoir accompli un tel fait d’armes dans l’histoire du tournoi. Rouleau, qui est malheureusement décédé en décembre 2008, a vu son chandail retiré par les Olympiques en 1999 et a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2001.

 #27-Luc Robitaille

L’attaquant Luc Robitaille a fait les beaux jours des Olympiques de Hull au milieu des années 80. Ce produit des Angevins de Bourassa de la Ligue Midget AAA a disputé trois saisons en Outaouais sous les ordres de Pat Burns, saisons au cours desquelles il a récolté 424 points en 197 matchs. En 85-86, « Lucky Luke » avait récolté 191 points pour terminer à égalité avec son coéquipier Guy Rouleau au premier rang des pointeurs.  Malgré ces statistiques éloquentes, Robitaille ne fut sélectionné qu’en 9eronde par les Kings de Los Angeles, mais cela ne l’a pas empêché de devenir l’un des meilleurs ailiers gauches de l’histoire de la LNH.  Le chandail numéro 15 de Robitaille a été retiré par la direction des Olympiques en 1999 et son intronisation au Temple de la renommée de la LHJMQ s’est faite huit ans plus tard, en 2007.

#26-Pierre Turgeon

Au 26erang, on retrouve le magicien de Rouyn-Noranda, Pierre Turgeon. En deux saisons avec les Bisons de Granby, il a connu des campagnes de 114 et 154 points. Premier choix au total de l’encan de la LHJMQ en 1985 et puis premier choix au total de la LNH en 1987, Turgeon est l’un des cinq joueurs à avoir réussi ce tour de force; Mario Lemieux, Alexandre Daigle, Sidney Crosby et Nathan Mackinnon étant les autres.  Turgeon est aussi l’un des 12 joueurs de l’histoire de la LHJMQ qui peut se vanter d’avoir accumulé un total supérieur à 100 points à l’âge de 16 ans.  Pendant son stage junior, l’attaquant des Bisons a aussi conduit Équipe Québec à la médaille d’or de la première Coupe Esso de 1986, une compétition qu’on connait aujourd’hui comme étant le Défi mondial de hockey des moins de 17 ans.  Turgeon a éventuellement inscrit plus de 500 buts dans la Ligue nationale et a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2008.

#25-Roberto Luongo

En 25eposition, on retrouve celui qui a été choisi par notre panel comme étant le meilleur gardien de l’histoire des 50 premières années de la LHJMQ : Roberto Luongo.  Le gardien de Saint-Léonard a joué quatre saisons dans le circuit, majoritairement avec Val-d’Or et finalement avec Acadie-Bathurst. Deuxième choix au total de la séance de sélection de la LHJMQ de 1995, Luongo a signé 123 gains en carrière (saison et séries éliminatoires.)  Il a été le gardien d’Équipe Canada junior en 1998 et 1999 et il a aussi gagné la Coupe du Président avec les Foreurs et le Titan ces mêmes années. Choisi comme meilleur espoir professionnel de la LHJMQ en 1996-1997, Luongo a disputé plus de 1000 matchs dans la LNH à ce jour après avoir été le 4echoix au total des Islanders de New York lors de la séance de sélection de la LNH de 1997.

#24-Thomas Chabot

En 24eposition, c’est le défenseur Thomas Chabot qui a retenu l’attention du comité de sélection.  Même si son passage dans la LHJMQ se veut très récent, le Beauceron n’en demeure pas moins l’un des plus solides arrières à avoir joué dans le circuit au cours du dernier demi-siècle.  Doté d’un coup de patin exceptionnel, Chabot a été choisi le meilleur joueur du Championnat mondial de hockey junior de 2017 suite à sa récolte de dix points en sept matchs, ce qui fait de lui le seul arrière issu de la LHJMQ à avoir accompli ce fait d’armes unique.  Choix de deuxième ronde des Sea Dogs de Saint John en 2013, Chabot a récolté 153 points en 202 matchs de saison régulière en carrière.  Lors de la conquête de la Coupe du Président des Sea Dogs en 2017, Chabot a aussi mis la main sur le Trophée Guy-Lafleur remis au joueur par excellence des séries et, la même année, le porte-couleurs des Sénateurs d’Ottawa a été choisi le meilleur défenseur du hockey junior canadien.

#23-Stéphan Lebeau

Stéphan Lebeau en a mis plein la vue aux partisans des Cataractes de Shawinigan au milieu des années 80.  Lebeau est le deuxième meilleur pointeur de l’histoire de la LHJMQ avec ses 580 points en 270 matchs.  Lors de son passage de quatre ans dans la « Cité de l’énergie », Lebeau a connu des campagnes de 69, 77 et 94 buts.  Dans la seule saison de 1987-1988, il a inscrit 45 buts en avantage numérique. Il peut aussi se vanter, encore à ce jour, d’être l’un des trois joueurs à avoir inscrit huit buts dans un seul match, un exploit qu’il a réalisé en décembre 1986. Ce produit des Cantonniers de Magog, sélectionné en 3eronde par Shawinigan en ‘84, a vu son chandail numéro 27 être retiré de la circulation par les Cats en 1998 et il a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ la même année.

#22-Pierre Sévigny

En 22eposition, on retrouve le défenseur Pierre Sévigny qui, au tournant des années 70, a connu une brillante carrière de quatre saisons dans la LHJMQ avec Chicoutimi et Québec, mais surtout avec les Draveurs de Trois-Rivières.  Natif du Saguenay, cet arrière de seulement 5 pieds 6 pouces a récolté 400 points en 309 matchs en carrière (saisons et séries incluses).  Sévigny vient au deuxième rang, derrière Danny Groulx, dans l’histoire du circuit pour le plus grand nombre de mentions d’aide en saison régulière avec 260.  Sévigny a été intronisé au Temple de la Renommée de la LHJMQ en 2012.

#21-Normand Dupont 

Au 21erang, on retrouve l’un des trois joueurs de l’histoire des 50 ans de la LHJMQ à avoir inscrit quatre saisons consécutives de plus de 100 points.  Dès son entrée dans le circuit, Normand Dupont a gravé son nom dans le livre des records avec une campagne de 125 points à l’âge de 16 ans seulement, marque qui a tenu le coup jusqu’à l’arrivée de Sidney Crosby dans le circuit en 2003-2004. En quatre ans avec le Junior de Montréal, Dupont a accumulé 568 points en 283 matchs, ce qui constituait un record au moment où il est passé chez les professionnels.  Cette marque a perduré pendant 9 saisons.  Le joueur natif de Montréal a fait son entrée au panthéon de la LHJMQ en avril 2000.

_

POSITIONS 50 à 41 

#50-Maxime Talbot
#49-Marc Saumier
#48-Félix Potvin
#47-Nikolaj Ehlers
#46-Jacques Cossette
#45-Vitalii Abramov
#44-Alexander Radulov
#43-Danny Groulx
#42-Jacques Cloutier
#41-Simon Gamache

POSITIONS 40 à 31

#40-Zachary Fucale
#39-Tim Bernhardt
#38-Alexandre Daigle
#37-Robert Picard
#36-Robert Desjardins
#35-Pierre Lacroix
#34-Gilbert Delorme
#33-Claude Verret
#32-Claude Giroux
#31-Martin Lapointe

 

*Collaboration spéciale: Stéphane Leroux

plus de nouvelles
6 joueurs retranchés aujourd'hui
Il y a 24 heures
Les Voltigeurs réduisent leur alignement à 43 joueurs
Il y a 4 jours
Les Voltigeurs sont de retour !
il y a 2 semaines
CONCOURS : Aux Voltigeurs entre chums!
Il y a 1 mois
Bureaux administratifs fermés pour les vacances estivales
Il y a 1 mois
L’équipe du personnel entraîneur des Voltigeurs complétée
Il y a 2 mois